{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Protection du consommateur: organiser l'activité des associations pour améliorer la qualité des services

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé, samedi à Alger, que son département ministériel œuvrait à organiser l'activité des associations de protection du consommateur, à travers la révision de la loi 09-03 relative à la protection du consommateur et à la répression des fraudes dans le but d'améliorer la qualité des services fournis au citoyen.

La déclaration du ministre intervenait en marge des travaux du forum national des associations de protection du consommateur, organisé par l'Observatoire national de la société civile (ONSC), en partenariat avec le ministère, en présence du Conseiller auprès du président de la République, chargé du commerce, de l'approvisionnement, du contrôle et de l'import-export, Kamel Rezig, du directeur général des Douanes, le Général major Abdelhafid Bakhouche, des présidents des associations nationales et locales de protection du consommateur et de représentants des organisations professionnelles.

Dans une déclaration , le ministre a indiqué que "face à tout amalgame de concepts et de prérogatives et à un nombre important d'associations activant dans le secteur du commerce et évoquant la protection du consommateur, nous envisageons de veiller à leur organisation et encadrement, en leur traçant des objectifs clairs, afin que chaque association intervienne dans un domaine bien précis".

A cet effet, il a souligné que la protection du consommateur englobait plusieurs domaines, comme les produits alimentaires, les activités sportives et culturelles et la santé, exigeant une spécialisation dans l'organisation des associations de protection du consommateur, précisant qu'une association ne peut pas couvrir à elle seule toutes les opérations de consommation.

Le ministre s'est dit favorable à l'idée de l'ONSC relative à l'organisation de sessions nationales consacrées à l'organisation de l'activité des associations de protection du consommateur, affirmant que son département veillera à aider l'Observatoire à faire aboutir cette initiative.

Dans son allocution à l'ouverture du forum organisé sous le thème "Protection du consommateur et promotion de l'économie nationale", Zitouni a souligné l'importance d'asseoir des cadres de travail "créatifs" favorables à l'élaboration de la charte de déontologie des associations de protection du consommateur.

Et d'ajouter que "la protection de la dignité du consommateur est essentiellement fondée sur la confiance entre producteurs et consommateurs, en plus de la coopération et de la coordination entre les parties concernées, loin de toute surenchère, exploitation ou chantage, afin de ne pas dévier du processus de défense des droits du consommateur régi par des cadres juridiques et législatifs prévoyant des dispositifs efficaces pour une réelle protection du consommateur, répondant aux développements et aux mutations de l'économie mondiale".

M.Zitouni a, en outre, rappelé les différents domaines de la protection du consommateur, principalement liés à la satisfaction de ses besoins à travers l'amélioration de la qualité et de la sécurité des produits, conformément aux normes en vigueur, qui veillent à lui assurer toutes les informations et données sur les produits.

Aussi, il a affirmé que le ministère du Commerce prenait en compte les propositions des associations du consommateur en vue de mieux servir l'intérêt général.

Après avoir mis en avant les efforts de son département ministériel afin d'encourager la création de nouvelles associations nationales et locales de défense des consommateurs, "le nombre actuel étant insuffisant", M. Zitouni a indiqué que le marché national enregistrait plusieurs réforme visant à réguler, organiser et restructurer les activités commerciales, conformément aux normes adoptées dans la création et la gestion des marchés et des espaces commerciaux, notamment liées à la sécurité du consommateur.

De son côté, le président de l'ONSC, Nourredine Benbraham a souligné que l'objectif du Forum était d'ouvrir le dialogue entre les associations de protection du consommateur dans le but de développer leur action, mettant en avant l'importance pour ces associations de se spécialiser dans leurs activités.

Benbraham a également appelé à l'activation du Conseil national de la protection du consommateur, soulignant que les assises nationales que l'ONSC entend organiser visent à consolider le rôle des associations de protection du consommateur.

Par ailleurs, Benbraham a annoncé un projet de charte d'éthique pour les associations de protection du consommateur, visant à coordonner les efforts des associations, à promouvoir leur rôle, mais aussi à encourager l'échange d'expertises et à adopter une gouvernance associative conciliant autonomie et responsabilité, comme l'a souligné un exposé présenté à cette occasion.

Les présidents des associations nationales de protection du consommateur ont, quant à eux, passé en revue la réalité de ces associations et leurs préoccupations, avec une batterie de propositions en vue d'améliorer leurs performances au mieux de l'intérêt du consommateur.

L'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a, pour sa part, salué l'approche participative du secteur du Commerce ayant permis de pallier les déséquilibres du marché.

Les participants à une séance débat, organisée à cette occasion, ont abordé de nombreux points à l'instar du cadre législatif et juridique de la protection du consommateur, des priorités de la sécurité alimentaire, de la sécurité sanitaire, de la sécurité hydrique et de la protection du consommateur, de l'adoption d'une politique publique de rationalisation de la consommation, ainsi que la définition des domaines et du cadre de coordination et de partenariat entre les associations de protection du consommateur et les autorités publiques.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré