{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Recherche scientifique en santé : le soutien de l'Etat réaffirmé

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a réaffirmé, vendredi à Alger, l'engagement de l'Etat à "soutenir" le développement de la recherche scientifique dans le domaine de la santé, insistant sur la nécessité de créer des unités de recherche au sein des Centres hospitalo-universitaires (CHU).

 

"Cette année, nous avons doublé le budget destiné à la recherche scientifique et à chaque fois qu'une unité de recherche est créée au niveau des CHU, nous allons la soutenir", a déclaré le ministre à l'ouverture du 7ème congrès national de l'Académie algérienne d'Allergologie et d'Immunité clinique (AAAIC).

 

A ce propos, il a rappelé l'accord conclu entre son département et celui de l'Enseignement supérieur, afin de "mobiliser tous les moyens nécessaires à la création et au développement de ces unités", estimant que " la fonction d'un professeur ne doit pas se limiter à accueillir des patients, mais à faire en permanence de la recherche scientifique".

 

Plus généralement, il a tenu à " encourager toutes les initiatives scientifiques allant dans le sens de l'amélioration de la qualité des soins du citoyen et du système de santé national".

 

Abordant, dans ce cadre, le problème des allergies, il a déploré " l'évolution importante de ce phénomène en raison du mode de vie des Algériens", avant de souligner que "la prise en charge des enfants malades en particulier constitue une des préoccupations" de son secteur.

 

Evoquant, par ailleurs, la place de l'intelligence artificielle (IA) dans le domaine médical, le ministre s'est montré favorable à cette question s'agissant du diagnostic, considérant, toutefois, " important le contact du médecin avec son patient, chaque patient étant un malade à part".

 

De son côté, le président de l’AAAIC, et par ailleurs Doyen de la faculté de Pharmacie d'Alger, le Pr Réda Djidjik, a fait savoir que durant cette édition, dédiée à "l'allergologie à l'ère de la médecine de précision et au polynucléaire éosinophile", nombre de thématiques importantes y seront abordées. Il s'agit, entre autres, de l'allergie aux médicaments, les maladies allergiques chez l'enfant, l'asthme, les thérapeutiques innovantes en allergologie, etc.

 

Au terme de la 1ère journée de cette rencontre de 2 jours, une médaille de mérite " Tedjini Heddam" a été décernée au Pr Abdelhamid Aberkane et un caducée d'or " Mohamed Seghir Benlarbey" a été attribué au Pr Mohamed Abbad, en reconnaissance de leur immense apport à la médecine algérienne.

 

A noter, enfin, la présence à cet évènement scientifique du président de l'Agence nationale de Sécurité sanitaire, le Pr Kamal Senhadji, du doyen de la Faculté de Médecine d'Alger, le Pr Merzak Gharnaout, de membres du Parlement, de représentants de Sociétés savantes, etc.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré