{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Avant un retour en Israël et en Cisjordanie occupée

Blinken en Europe pour étendre le soutien à l’Ukraine

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a décollé lundi soir pour l'Europe où il devrait évoquer le soutien de son pays à l'Ukraine, et pourrait croiser son homologue russe, Sergueï Lavrov, sans le rencontrer. Après cette visite européenne, Blinken retournera en Israël et en Cisjordanie d'ici à la fin de semaine, ainsi qu'à Dubaï, selon un communiqué du porte-parole du département d'Etat Matthew Miller diffusé lundi. Accaparé depuis plus d'un mois par le conflit entre Israël et le Hamas mais également par la rencontre Xi-Biden, le secrétaire d'Etat américain est attendu dans un premier temps à Bruxelles pour la réunion des chefs de diplomatie des Etats membres de l'Otan. Il doit ensuite se rendre aujourd'hui à une réunion en Macédoine du Nord de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), selon James O'Brien, principal diplomate américain pour l'Europe.»Nous nous attendons à ce qu'il participe à une discussion avec nos collègues de l'OSCE sur le soutien à l'Ukraine», a déclaré James O'Brien à la presse. Selon le diplomate, l'agenda du secrétaire d'Etat est cependant susceptible de changer. Il n'a pas souhaité commenter non plus la possibilité d'une rencontre en Macédoine du Nord avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Lundi, Lavrov a annoncé que la Macédoine du Nord l'avait convié à prendre part à la réunion annuelle de l'OSCE, organisation dont la Russie est membre. La Bulgarie lui a accordé le survol de son espace aérien pour qu'il puisse se rendre à la réunion à Skopje, selon un communiqué de la diplomatie bulgare. L'an dernier, la Pologne - qui organisait la rencontre de l'OSCE - avait refusé la présence du chef de la diplomatie russe, entraînant les vives protestations de Moscou. Le ministre adjoint des Affaires étrangères russe, Sergueï Ryabkov, a cependant balayé l'hypothèse d'une rencontre Lavrov-Blinken.»Non, (les Américains) n'ont pas demandé, ils ne demanderont pas, et il n'y aura pas de rencontre», a-t-il déclaré aux agences officielles russes. Les Etats-Unis ont refusé la plupart des contacts à haut niveau avec la Russie depuis le début du conflit en Ukraine, mais Antony Blinken avait rencontré Sergueï Lavrov en mars, en marge du G20 en Inde. A Bruxelles, il évoquera le soutien américain à l'Ukraine pour les prochains mois, au moment où Kiev parle d'une contre-offensive et que l'attention du monde est tournée vers le Proche-Orient. Joe Biden tente de persuader l'opposition républicaine d'approuver un projet d'aide pour 61 milliards de dollars à l'Ukraine, conjointement à une aide à Israël et Taïwan. Selon James O'Brien, l'administration Biden se veut confiante quant au soutien à l'Ukraine au sein du Congrès. Ensuite, Blinken retournera pour la troisième fois au Moyen-Orient depuis le 7 octobre. Il «discutera du droit d'Israël à se défendre dans le respect du droit humanitaire international et (discutera) de la poursuite des efforts visant à obtenir la libération des otages restants, protéger la vie des civils pendants les opérations d'Israël à Ghaza et accélérer l'aide humanitaire aux civils à Ghaza», selon un communiqué du porte-parole Matthew Miller. Blinken abordera également «les mesures concrètes visant à favoriser la création d'un futur Etat palestinien», d'après la même source. Il doit se rendre à Tel Aviv pour y rencontrer les responsables israéliens dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, puis à Ramallah pour s'entretenir avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, selon un haut responsable du département d'Etat sous couvert d'anonymat. Aucune date précise n'a été citée mais le déplacement de Blinken devrait intervenir jeudi avant qu'il ne se rende à Dubaï pour la COP28 et pour continuer les discussions en vue d'éviter toute escalade du conflit, a précisé le responsable américain.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré