{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La situation sécuritaire dans la sous-région examinée

Le Cemoc se réunit à Alger

Il y a eu la passation de la présidence tournante entre le Niger et l’Algérie

Le général d'armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire a pris part, hier, à la session extraordinaire du Cemoc. Les travaux de cette session extraordinaire du Conseil des chefs d'états-majors des pays membres du Comité d'état-major opérationnel conjoint a été organisé à l'initiative de l'Algérie au niveau du Cercle national de l'armée à Beni-Messous, en présence, du Mali, la Mauritanie et le Niger, précise un communiqué du ministère de la Défense nationale, qui souligne que «les travaux ont été consacrés à la passation de la présidence tournante du Conseil entre le Niger et l'Algérie, ainsi qu'à l'examen et l'évaluation de la situation sécuritaire prévalant dans la sous-région». L'occasion a été saisie pour observer une minute de silence en hommage aux martyrs palestiniens. Le chef d'état-major de l'ANP prendra ensuite la parole pour prononcer une allocution dans laquelle il a souhaité la bienvenue aux hôtes de l'Algérie,avant de souligner «le grand intérêt accordé par le président de la République au travaux de cette session et aux actions du Comité». Le chef d'état- major de l'ANP; après avoir exprimé ses voeux de bienvenue en Algérie, pour prendre part à cette sessionextraordinaire du Conseil des chefs d'états-majors soutient:«À cette occasion, je tiens à vous porter un message de fraternité et d'amitié de la part de Monsieur Abdelmadjid Tebboune, président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui considère cette occasion comme un évènement important pour évaluer, de manière objective, les enjeux sécuritaires auxquels est confrontée notre région et coordonner, avec efficacité et engagement, les efforts déployés, pour permettre de prendre les décisions nécessaires afin d'atteindre les objectifs sécuritaires tracés par nos pays». Dans ce sillage, le général d'armée ne manquera pas de mettre en exergue que le Conseil des chefs d'états-majors des pays membres «constitue un cadre de haut niveau pour évaluer, échanger et orienter les démarches nécessaires à même de conférer à cet important mécanisme de coopération sécuritaire davantage d'efficacité». En effet, a-t-il noté «notre rencontre, aujourd'hui, se tient exceptionnellement en Algérie pour ne pas rompre la tradition de passation du relais de la présidence de ce Conseil et comme vous le savez tous, elle se tientégalement consécutivement à la session extraordinaire, tenue à Alger le 13 octobre 2022, ayant eu pour objectif clair et bien précis, l'entérinement des textes régissant notre Comité à même de promouvoir la coopération sécuritaire et la coordination des actions de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée transfrontalière, ainsi que l'arrangement portant statut des personnels du Cemoc». Le général d'armée a notamment a réitéré «l'engagement de l'ANP à poursuivre la lutte contre tous les fléaux qui menacent la région, en coordination avec tous ses partenaires au sein du Cemoc».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré