{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Cnan El Djazaïr requinque sa flotte

Le Pavillon national redore son blason

6 de ses 13 navires en maintenance seront opérationnels fin 2023.

L'Algérie se dirige toutes voiles dehors vers une économie créatrice de richesse. Une révolution qui a fait bouger tous les secteurs. Celui de la navigation maritime, chaînon de premier plan ce chantier, n'est pas resté en rade. D'importantes réformes ont été engagées par le Groupe algérien de transport maritime (Gatma). Elles visent à insuffler une nouvelle dynamique à cette activité vitale, et ce à travers la relance du transport maritime, la modernisation de son mode de gestion et la mobilisation de tous les moyens humains et matériels. En quoi ont consisté ces changements? Le Groupe Gatma, sous la tutelle du ministère des Transports, a procédé, en premier lieu, à la création d'une nouvelle compagnie (Cnan El Djazaïr) regroupant ses deux filiales Cnan Nord et Cnan Med. Dans quel but? L'objectif étant de valoriser sa flotte maritime et de fédérer ses capacités. Il a également été procédé à la réhabilitation de la flotte constituée de 13 navires à travers les opérations de maintenance et de réparation menées par des compétences algériennes de l'Entreprise nationale de réparation navale (Erenav), nous apprend le ministère des Transports. À ce propos, il faut savoir que sept navires sont actuellement en service, alors que six autres sont en cours de maintenance et de réparation. Ces derniers reprendront le service fin 2023 ou début 2024. La flotte sera, ainsi, opérationnelle à 100%. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement des opérateurs économiques et de la mise en oeuvre de la stratégie tracée pour booster les capacités de fret. Elle vise aussi à accéder aux marchés africains, notamment après l'inauguration des lignes maritimes commerciales vers la Mauritanie et le Sénégal, tout en prospectant de nouveaux marchés prometteurs tels que les pays du Golfe et l'Afrique de l'Est, souligne le département ministériel de Youcef Chorfa. Il faut rappeler que l'ouverture d'une ligne maritime commerciale reliant Alger à la capitale sénégalaise Dakar avait été décidée le 27 février 2022 lors d'un Conseil des ministres présidé par le chef de l'État. Abdelmadjid Tebboune qui s'était félicité de l'ouverture d'une ligne maritime vers Nouakchott (Mauritanie), inaugurée le 24 février 2022, avait ordonné l'ouverture, dans les plus brefs délais, d'une autre ligne similaire vers Dakar (Sénégal). Le transport maritime des voyageurs n'a pas pour autant été «laissé pour compte. Un programme spécial en prévision de la saison estivale 2024 lui a été dédié, à travers la rénovation et la réhabilitation des bateaux-ferries Tariq Ibn Ziyad et El Djazaïr II. Ces deux appareils se trouvent au niveau des ateliers d'entretien et de réparation, en plus des bateaux déjà en service, à savoir les bateaux-ferries Badji Mokhtar 3 et le Tassili 2. Une flotte qui doit être renforcée par l'affrètement d'un autre bateau pour disposer de 5 bateaux et pouvoir ainsi faire face à l'importante demande qu'enregistre l'entreprise durant la saison estivale. Particulièrement, celle de la communauté nationale à l'étranger pour une prise en charge optimale. Ce qui doit également permettre de couvrir les destinations européennes: l'Italie, l'Espagne et la France, notamment. Le programme des traversées de la saison prochaine sera, quant à lui, annoncé durant le premier trimestre de 2024. Il est aussi à souligner qu'une nouvelle plate-forme, 100% algérienne, a été mise en service pour la réservation et le paiement électronique. Ce qui aura pour avantage de désengorger les agences commerciales, et permettre aux clients de réserver leurs voyages sans encombre. Il faut savoir que dans les années 1980, pas moins de 80 navires constituaient l'ensemble d'une flotte qui semblait destinée à un bel avenir. Les navires battant Pavillon national sillonnaient les mers et les océans du monde comme des ambassadeurs chargés de témoigner avec fierté de la volonté du pays indépendant depuis à peine une vingtaine d'années. Le rêve est à nouveau permis...

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré