{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Annaba

Les élèves grelottent

Les parents d’élèves ont observé un mouvement de protestation pour dénoncer la détérioration des conditions de scolarisation de leurs enfants à l’école chabia.

Les parents d'élèves s'indignent et les enseignants dénoncent l'absence de chauffage, pendant que les élèves tiennent leur mal en patience. Tel est le cadre dans lequel évoluent les élèves et les enseignants de la nouvelle école primaire de la localité de Chabia, dans la commune d'El Bouni relevant de la wilaya de Annaba. En l'absence de chauffage dans les classes, les élèves grelottent, notamment en cette vague de froid. À cet égard, les parents d'élèves ont observé, hier, un mouvement de protestation pour dénoncer la détérioration des conditions de scolarisation de leurs enfants. Une action approuvée et accoudée par le personnel enseignant du même établissement. Les deux parties ont exprimé, dans leurs propos, l'ampleur de souffrances endurées par les élèves de l'établissement dont les classes de cours sont de véritables «chambres froides en raison des perturbations climatiques et de l'absence d'appareils de chauffage», nous dit-on. Une situation inconcevable aussi bien pour les élèves que pour les enseignants, selon nos interlocuteurs. «Le froid à l'intérieur des classes entrave notre travail, ce qui impacte par deux fois la scolarité des enfants qui ont du mal à assimiler les cours», a lancé une enseignante. Dans la foulée, notre interlocutrice a fait savoir que plusieurs correspondances ont été adressées aux autorités de tutelle afin de résoudre le problème. En vain. Ce qui les a poussés à recourir à la protestation et d'insister pour que leur demande de chauffage soit satisfaite. Une revendication, ont-ils estimé, légitime tant la situation impacte négativement le cursus scolaire des enfants. Aussi, les protestataires interpellent les autorités locales de la wilaya pour une intervention rapide aux fins d'une meilleure scolarisation des écoliers et de bonnes conditions de travail du collectif des enseignants. Les potaches quant à eux, avec leur sourires innocents, ont tenu des propos qui nous ont glacé le coeur. « Les classes sont tellement froides que l'on n'arrive même pas à tenir le stylo», soutiennent certains, alors que d'autres ont fait savoir qu'ils restaient « avec leurs manteaux et bonnets en classe». Notre tentative de prendre attache avec les services de l'APC d'El Bouni est restée vaine. Aucun responsable n'était disponible pour nous recevoir! En attendant une quelconque réaction des autorités concernées, il est utile de rappeler que Abdelhakim Belaâaed, ministre de l'Éducation nationale a, pourtant, insisté pour que tout soit prêt pour la rentrée scolaire 2022/2023. Dans ses instructions, le ministre a mis l'accent sur la nécessité d'assurer aux élèves des repas chauds dès le premier jour de la rentrée scolaire et le chauffage dans toutes les classes de cours. Il semble qu'à l'école primaire de Chabia, les instructions sont restées lettre morte.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours