{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Abdelmadjid Tebboune reçoit Benoît Payan

Marseille plus proche d'Alger

Le maire de Marseille a déclaré avoir perçu chez Tebboune «un homme fier, qui croît en l'avenir» et qui «porte sur son pays, un regard d'avenir époustouflant».

En visite en Algérie, le maire de Marseille, Benoît Payan, a été reçu avant-hier par le président Tebboune. Au sortir de cette audience, le maire de Marseille a affirmé que le président Tebboune est «un homme qui porte une vision formidable pour l'avenir de son pays». L'audience s'est déroulée en présence du directeur de cabinet à la présidence de la République, Boualem Boualem et du wali d'Alger, Mohamed Abdennour Rabehi.
Benoît Payan a indiqué que la rencontre était «conviviale», qualifiant le président de la République d' «homme fier, fin connaisseur de l'Histoire dans ses moindres détails et qui porte une vision formidable pour l'avenir de son pays».
La rencontre a permis d'aborder «les derniers développements en cours dans le monde», ainsi que sa visite en Algérie qui est «très importante», a souligné l'édile phocéen. Ce dernier a affirmé avoir choisi l'Algérie comme «première destination» de son mandat. Le même responsable a ajouté avoir rencontré de jeunes Algériens qu'il a qualifiés de « talentueux et créatifs, capables de relever le défi» et des personnes remarquables qui aiment leur pays et croient au développement économique de l'Algérie. Il a expliqué, à cet égard, que cette visite en Algérie était aussi pour lui en tant que citoyen marseillais et français «une chance de promouvoir les échanges et d'inciter les hommes d'affaires des deux côtés de la Méditerranée à se rapprocher. Pour lui, cette visite a constitué «une occasion d'encourager les chefs d'entreprise des deux pays à se rapprocher encore plus». D'autant plus que les hommes d'affaires ont multiplié, ces derniers mois, rencontres et réunions de travail allant dans le sens de booster le volume des échanges entre les deux parties.
À rappeler qu'au premier jour de sa visite en Algérie, il a été procédé à la signature d'une convention entre les deux belles villes de la Méditerranée.
Cette convention de coopération qui porte sur plusieurs domaines, a été signée, lundi, entre la wilaya d'Alger et la ville de Marseille (sud de la France), en présence du wali, Mohamed Abdennour Rabehi, et le maire Benoît Payan.
«La convention de coopération porte notamment sur l'ingénierie urbaine, la valorisation du patrimoine, la préservation de l'environnement et le sport», a précisé le wali d'Alger, soulignant qu'il s'agit d'axes prioritaires qui pourraient être élargis à d'autres domaines en fonction des attentes des populations des deux villes.
Le wali d'Alger a fait part, à cette occasion, de son engagement à «ne ménager aucun effort» en vue de favoriser une approche portant sur un développement durable d'Alger et de Marseille, «deux villes majestueuses» de la Méditerranée, a-t-il dit.
Dans l'objectif de faire d'Alger une grande capitale méditerranéenne, les autorités ont lancé quatre plans d'aménagement, de réhabilitation et de modernisation des plans qui permettront de réhabiliter son tissu urbain, de moderniser ses réseaux de transport et de réaménager sa façade maritime.
Dans une déclaration en marge de la cérémonie de signature de la convention, le maire de Marseille a salué «la volonté politique» des deux parties de renforcer la coopération à travers des projets au profit des citoyens de ces deux grandes villes méditerranéennes.
Durant son séjour à Alger, la délégation française, conduite par le maire de la ville de Marseille, a effectué des visites dans plusieurs monuments de la capitale, entre autres, la basilique Notre- Dame- d'Afrique, la Casbah, le jardin d'Essai, le musée des Beaux-Arts et le sanctuaire des Martyrs.
Hier en début d'après-midi, le maire de Marseille et la délégation qui l'accompagnait étaient à Annaba. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours