{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Saisie de 110 kg de viande avariée à Hassi Benokba

Un abattoir clandestin démantelé

L’accusé est poursuivi pour exercice illégal d’une activité sensible en violation de la réglementation régissant la boucherie.

Les éléments du Groupement de la Gendarmerie nationale de Hassi Benokba viennent de démanteler un abattoir clandestin. Ce dernier a été implanté dans la localité de Laâchachba dans la commune de Hassi Benokba, municipalité située à une trentaine de kilomètres à l'est du chef- lieu de la wilaya d'Oran. Dans leur offensive, les gendarmes ont également saisi une quantité de 110 kg de viande rouge impropres à la consommation et 45 kilogrammes de boyaux, en plus de la saisie d'une balance électronique et des outils destinés à l'abattage clandestin. Cette affaire est le fruit de l'exploitation par les gendarmes des renseignements faisant état des mouvements suspects opérés depuis un abattoir clandestin.
Mis en branle, les hommes en tenue verte se sont rendus sur les lieux où ils sont tombés nez à nez avec le fait en question, l'abattage clandestin opéré par le mis en cause pris main dans le sac. Présenté devant le parquet, l'accusé est poursuivi pour des chefs d'inculpation liés à l'abattage clandestin sans aucune autorisation préalable, exercice illégal d'une activité sensible en violation de la réglementation la régissant à savoir la boucherie, transgression des conditions d'hygiène, en plus de l'exercice d'une activité commerciale dans un lieu non qualifié et absence d'un agrément sanitaire permettant l'exercice d'une telle activité. La lutte contre cette autre forme de contrebande et de truanderie commerciale s'accentue à tel point que ce phénomène est totalement mis à plat comparativement aux années précédentes.
Dans une autre opération lancée auparavant par le même corps de sécurité, les éléments de la Gendarmerie nationale et les services municipaux en charge de l'hygiène de la commune d'Aïn El Türck ont procédé à la saisie de plus de 200 kg de viande blanche impropre à la consommation et de surcroît totalement avariée.
Cette importante quantité, qui a été transportée à bord d'un camion dénué de la moindre condition d'hygiène et des moyens de froid et de conservation, appartient à une tierce personne n'ayant rien trouvé de mieux à faire que de transformer son habitation en abattoir clandestin.
Le mis en cause est poursuivi pour des faits ayant trait à l'abattage clandestin, commercialisation des produits périssables en transgression de la réglementation, mise en danger de la vie d'autrui, exercice d'une activité commerciale hautement sensible sans aucune autorisation préalable, transport de produits périssables en l'absence des conditions d'hygiène en plus de l'absence de l'autorisation vétérinaire lui permettant l'exercice d'une telle activité commerciale. Il en est de même pour une autre opération qui a été lancée récemment par les services vétérinaires d'Oran en collaboration avec les services d'hygiène de la municipalité d'Es Senia, et appuyée par les services de la Gendarmerie nationale.
Cette offensive a été sanctionnée par la saisie de près de 2 000 poulets abattus prêts à être dispatchés en vue de leur commercialisation dans les boucheries d'Oran. Pour cause, les contrôleurs ont relevé l'absence totale des conditions d'hygiène et de conservation. La viande saisie a été conservée en violation totale de la chaîne de froid. Sur le champ, des mesures répressives ont été décidées à savoir la saisie de la viande en question qui a été dirigée vers le parc zoologique,
en plus de plusieurs mesures qui ont été prononcées contre le boucher en question.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours