{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Entrepreneuriat: cinq projets lauréats de la compétition Eco Innovation Challenge

Cinq projets entrepreneuriaux ont été désignés pour bénéficier d'un accompagnement au sein de l'incubateur de l'Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA) après avoir convaincu le jury de la compétition consacrée au développement durable "Eco Innovation Challenge" initiée par cette école.

Il s'agit du projet "Bio Green Desert" dont les initiateurs ont développé un appareil capable de produire du composite à partir des déchets organiques issus des palmiers, permettant d'obtenir un engrais naturel à des coûts très concurrentiels, du projet "ISOGRIN" qui valorise les déchets des olives pour fabriquer des panneaux isolants affichant un prix bien plus bas que ceux en polystyrène.

Le troisième projet lauréat est "Volta Gaz" s'appuyant sur une solution qui utilise du gaz naturel liquéfié (GNL) et du gaz de pétrole liquéfié (GPL), avec même la possibilité d'utiliser de l'hydrogène et du méthanol, pour alimenter les appareils domestiques, ainsi que les générateurs électriques et les équipements agricoles tels que les pompes, avec un gain de coût de -80% par rapport à l'utilisation de l'essence et -70% qu'en utilisant le diesel et en réduisant de 60% les émissions de CO2.

Le quatrième projet qui a séduit le jury est "Enviro" qui propose la collecte automatique des bouteilles en plastique par des appareils (distributeurs) d'une capacité de 400 Kg qui broient les bouteilles et qui attribuent aux utilisateurs des bons d'achat utilisables auprès de marques soucieuses du respect de leur responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Le cinquième projet lauréat de ce concours est "Village Eco touristique" qui développe une brique de terre pour la construction, fabriquée à 95% de terre sableuse du sud algérien, et présentant des avantages en terme d'isolation thermique, en plus d'une résistance équivalente à celle du béton.

Les lauréats bénéficieront d'un programme d'accompagnement au sein de l'incubateur de l'ESAA d'une durée de six mois qui inclura plus de 234 heures de formation dispensées par des experts dans leurs domaines, dans le but de peaufiner davantage les projets en vue de la création de startups.

Ces projets font partie des 15 projets finalistes, sélectionnés parmi les 120 projets reçus des quatre coins du pays, ayant atteint la dernière phase d'évaluation.

Le challenge, parrainé par les ministères du Commerce et de la Promotion des exportations, de l'Environnement et des Energies renouvelables, de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, ainsi que le Haut-commissariat à la numérisation, vise à développer des solutions novatrices dans les domaines de la Green Fintech/Insurtech, la Green Energie, la Green Industry, la Green Pharma.

La cérémonie de remise des attestations aux porteurs de projets s'est déroulée en présence du président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Sidi Mohamed Khelladi Bouchenak, du président de la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob), Youcef Bouzenada, ainsi que les représentants des ministères ayant parrainé ce programme.

Par ailleurs, et en marge à cet événement qui s'est déroulé du 23 au 25 novembre courant, l'ESAA a signé des conventions de partenariat avec le Commissariat aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique (CEREFE), ainsi qu'avec l'Agence nationale des déchets (AND), portant sur le renforcement de l'engagement de l'école dans la formation spécialisée et l'encadrement dans les secteurs clés du développement durable.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré