{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Entrepreneuriat: cinq projets lauréats de la compétition Eco Innovation Challenge

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb a révélé, samedi à Alger, le lancement prochain d'un service électronique appelé "Tawdjih" pour permettre aux catégories concernées par la formation de consulter les filières et les spécialités de formation requises sur le marché du travail.

Présidant les travaux de la réunion nationale des directeurs d'emploi des wilayas, le ministre a précisé que le secteur "compte lancer, dans les prochains jours, un nouveau service permettant d'adapter les offres de formation aux besoins du marché du travail, précisant qu'un programme électronique spécial appelé "Tawdjih" a été développé pour permettre aux catégories concernées par la formation de visualiser les filières et les spécialités de formation requises sur le marché du travail".

Il a rappelé que le secteur a développé 102 plates-formes numériques sur le portail sectoriel, ajoutant que l'Agence nationale de l'emploi a développé 37 services électroniques, dont la plateforme "Minha", qui a permis à l'agence de réguler et de gérer les listes des bénéficiaires du dispositif de l'allocation chômage, ainsi que la plateforme numérique "Wassit Online", pour concilier les demandes d'emploi avec les offres d'emploi.

M. Bentaleb a affirmé que ces solutions numériques ont permis d'améliorer la qualité des prestations au niveau du service public de l'emploi et de réduire les motifs de déplacement des adhérents.

Il a ajouté que la question de la réduction du chômage dans notre pays, notamment chez les jeunes, "fait l'objet d'un intérêt et d'un suivi particuliers de la part des autorités publiques, et cela, se traduit, a-t-il dit, par les efforts consentis pour renforcer les mécanismes de décollage économique qui constitue une source essentielle de création d'emplois et de richesses".

Il a salué les grands projets lancés par l'Etat depuis 2020, qui constituent, a-t-il souligné, une "base essentielle pour créer les activités économiques, accroître les opportunités de travail décent et renforcer le tissu économique à moyen et à long termes".

Le ministre a rappelé les décisions prises par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à promouvoir l'emploi et à renforcer le pouvoir d'achat des différentes franges de la société, telles que la décision d'intégration des bénéficiaires des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle et sociale et l'institution de l'allocation chômage au profit des primo-demandeurs d'emploi.

Il a, par ailleurs, affirmé que les efforts déployés ont permis de renforcer la mission de médiation dans le marché de l'emploi, relevant que "plusieurs placements dans le secteur économique ont atteint en 2023,  jusqu'en octobre dernier, 292.823 dont 30.407 placements dans les wilayas du Sud".

Concernant l'allocation chômage, le ministre a indiqué que "le nombre des bénéficiaires a atteint, jusqu'en octobre dernier, 1.985.186 bénéficiaires, ajoutant que 28.659 bénéficiaires ont été placés dans des postes d'emploi depuis le lancement de ce dispositif".

Concernant le dossier des bénéficiaires du dispositif d'aide à l'insertion professionnelle, M. Bentaleb a souligné que "jusqu'au 20 novembre 2023, 322.702 bénéficiaires au total ont été intégrés dans des postes d'emploi permanents dans le secteur des institutions et administrations publiques", ajoutant que pour le secteur économique, 46.659 bénéficiaires ont été intégrés.

Le ministre a indiqué, à ce propos, que les résultats enregistrés au cours des trois dernières années ont montré "une nette amélioration des services fournis par le service public de l'emploi, grâce à sa modernisation, à la mobilisation des ressources humaines et financières nécessaires, ainsi qu'à l'amélioration des outils de gestion".

A cette occasion, M. Bentaleb a insisté sur l'importance d'intensifier les efforts et les initiatives pour répondre aux attentes des citoyens, des jeunes en particulier, afin de les accompagner dans l'accès à l'emploi et de leur permettre de participer au processus de développement, appelant les directeurs régionaux de l'emploi et les responsables locaux des institutions relevant du secteur à "renforcer la transparence et l'intégrité" dans la gestion des programmes, en particulier la gestion des offres et demandes d'emploi.

Il a également appelé à une meilleure prise en charge des préoccupations des citoyens, en améliorant les prestations d'accueil, d'écoute et d'orientation des bénéficiaires dans tous les services liés à l'emploi, le citoyen devant être, a-t-il dit, au centre des priorités.

 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré