{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La publication d'articles scientifiques dans des revues internationales spécialisées au centre d'un séminaire à Alger

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à travers la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), a organisé, mercredi à Alger, un séminaire autour du thème de la publication des articles scientifiques dans des revues internationales spécialisées, à l'instar des deux périodiques "Science" et "Nature", avec la participation d'enseignants et de chercheurs algériens résidant à l'étranger.

 

Présidant l'ouverture de ce séminaire, dont les activités s'étaleront sur deux jours, le Directeur général de la DGRSDT au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bouhicha Mohamed a indiqué que l'objectif de cette rencontre scientifique est d'"exhorter les chercheurs et les enseignants algériens à publier dans des revues scientifiques internationales prestigieuses, à l'instar de +Science+ et "Nature".

 

Dans le même contexte, le Sous-directeur de l'information et des indicateurs scientifiques et techniques à la DGRSDT auprès du ministère, Harik Hakim a affirmé que " les organisateurs du séminaire tendent à créer une production scientifique algérienne nationale avec une visibilité mondiale dans des revues de catégorie, dans l'objectif d'atteindre l'excellence scientifique et non juste pour la publication".

 

Selon le même responsable, cette manifestation "s'inscrit dans le cadre de la politique du secteur, en vue de promouvoir les œuvres de la recherche dans les périodiques indexés sur les bases de données mondiales, et ce en collaboration avec des cadres et des compétences algériennes résidant à l'étranger".

 

A son tour, le coordinateur du séminaire, l'enseignant à l'Université française de Tours, Professeur Ouahabi Abdeldjalil a souligné que "l'importance de publier dans les deux périodiques +Science+ et "Nature", s'explique par le fait que le classement mondial pour l'excellence scientifique des universités (Academic Ranking of World University), repose essentiellement sur la publication dans ces deux revues et que ce classement reflète la qualité et le niveau de l'enseignement dans le pays".

 

De son côté, le chercheur dans le domaine des énergies renouvelables et enseignant à l'université australienne de Melbourne, Professeur Saad Mekhilef, a fait savoir que " la participation à ce séminaire a pour objectif d'aider et d'orienter les étudiants et les chercheurs algériens à publier leurs productions scientifiques de haute qualité dans des revues de catégorie, à travers le transfert de nos propres expériences, faisant part de "sa disposition à participer et à partager son expertise au profit de la recherche scientifique dans le pays, à l'instar de la majorité des chercheurs et des innovateurs algériens résidant à l'étranger".

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré