{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le gouvernement français appelé à soutenir le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui

Le Mouvement jeunes communistes de France (MJCF) a appelé mercredi le gouvernement de son pays à prendre une position claire sur la colonisation du Sahara occidental et les nombreuses violations des droits humains dans ce territoire occupé par le Maroc, et à agir en faveur du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui en vertu du droit international.

Le mouvement français a exprimé dans un communiqué, "sa profonde préoccupation face aux pressions exercées par le Maroc sur la question du Sahara occidental", soulignant que "le gouvernement français ne peut plus être l'otage consenti de la royauté marocaine".

Il a fait savoir que le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch a appelé la France à abandonner son statut d'"observateur" sur la question du Sahara occidental et à soutenir le sinistre plan d''autonomie" marocain, reconnaissant ainsi la prétendue "souveraineté" du Maroc sur le territoire sahraoui.

Selon le MJCF, "les récentes révélations sur l'affaire Pegasus ont jeté une lumière crue sur les pratiques d'espionnage menées par le Maroc".

Il a, en outre, dénoncé "la politique de lobby et de corruption extrêmement dense du Maroc pour que rien ne filtre autour de la situation des droits humains sur son territoire et au Sahara occidental".

A ce titre, le mouvement français a rappelé qu'en janvier, le Parlement européen s'était déclaré "préoccupé par les allégations de corruption de députés européens par le Maroc".

"Ces récentes révélations autour de l'espionnage massif via le logiciel Pegasus, et les enquêtes liées à la corruption de parlementaires européens doivent déboucher à de réelles sanctions", conclut le communiqué du Mouvement jeunes communistes de France. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours