{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Récentes exactions racistes et antimusulmanes en France

La Grande mosquée de Paris condamne

La Grande mosquée de Paris condamne Les injures envers les musulmans en France ont suscité la réaction du Recteur de la Grande mosquée de Paris. Dans un communiqué signé par Chems-eddine Hafiz, cette institution «déplore et condamne avec force les dégradations, injures et menaces qui ont récemment pris pour cibles des mosquées, notamment à Cherbourg et à Valence».
Déclarant d'emblée que «ces actes sont inadmissibles», la Grande mosquée de Paris a considéré que ces actes s'inscrivent dans un «contexte de graves tensions en France, où des attaques sont menées pour déstabiliser davantage la coexistence religieuse et l'unité de la communauté nationale».
Ces dernières semaines, la Grande mosquée de Paris s'est élevée contre la libération d'une parole antimusulmane dans certains médias et de la part de certaines personnalités politiques, avec la crainte qu'elle ne se répercute, sous la forme de passages à des actes violents, au sein de la société, a indiqué la même institution. Cette crainte est désormais réalité: dans plusieurs villes de France, des groupuscules d'extrême droite ont organisé des exactions racistes - en réalité, de véritables «ratonnades» - durant lesquelles des slogans haineux, visant les citoyens de confession musulmane, ont été proférés. «La mort insupportable du jeune Thomas à Crépol, que nous condamnons et regrettons, ne saurait justifier les violences racistes de milices néonazies», a ajouté la même source. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré