{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Réunion de la commission juridique issue du Forum de dialogue libyen

La MANUL annonce le déploiement d'observateurs internationaux

Le 23 octobre dernier, les délégations libyennes aux pourparlers 5+5 de la CMM à Genève ont signé un accord de cessez-le-feu permanent sous l'égide de l'ONU. Au début du mois suivant, les parties se sont accordées sur des conditions de mise en oeuvre du cessez-le-feu.

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a annoncé samedi avoir tenu une réunion par vidéoconférence mercredi pour discuter de la situation sécuritaire et des moyens de soutenir le travail de la Commission militaire mixte (CMM, 5+5).
Le groupe de travail sur la sécurité pour la Libye, représenté par la MANUL,»a renouvelé son appel à toutes les parties pour accélérer la mise en oeuvre du cessez-le-feu, en particulier l'ouverture de la route côtière entre Abu Grein et Syrte, ainsi que le rapatriement immédiat de tous les combattants et mercenaires étrangers», a déclaré la MANUL dans un communiqué.
La MANUL a réitéré son appel à toutes les parties à adhérer au droit international humanitaire et aux législations relatives aux droits de l'homme, y compris la protection des civils, notamment en permettant et en facilitant l'acheminement rapide et sûr de l'aide et des services humanitaires à toutes les communautés touchées par le COVID-19.
Le 23 octobre dernier, les délégations libyennes aux pourparlers 5+5 de la CMM à Genève ont signé un accord de cessez-le-feu permanent sous l'égide de l'ONU. Au début du mois suivant, les parties se sont accordées sur des conditions de mise en oeuvre du cessez-le-feu, y compris le retour des forces dans leurs camps et le retrait des forces étrangères des lignes de conflit.
Une réunion virtuelle du comité juridique issu du Forum de dialogue politique libyen était tenue hier, tandis que la réunion du comité consultatif se tiendra mercredi en présence des parties participantes, ont rapporté des médias libyens.
La réunion du comité consultatif, qui sera présidée par l'Envoyé par intérim des Nations unies en Libye, Stephanie Williams, sera l'occasion de formuler des recommandations pour aborder les différents autour du mécanisme de sélection de l'exécutif, des procédures de nomination de ses membres et de formuler des recommandations sur le processus de nomination en vue d'un consensus parmi les membres du forum de dialogue.
La réunion du Comité juridique, qui se tiendra virtuellement, examinera les propositions d'arrangements constitutionnels en vue des élections et facilitera la mise en oeuvre de la feuille de route convenue par les membres du Forum de dialogue politique libyen à la mi-novembre. Une réunion du Forum de dialogue politique libyen, le 18 décembre, avait été sanctionnée par la formation de deux comités consultatifs et juridiques, dont chacun comprend 18 membres du forum. Stephanie Williams a tenu le 4 janvier la première réunion du comité consultatif par vidéo conférence pour discuter des objectifs et des fonctions de ce comité et du calendrier fixé pour ses travaux. Mme Williams a souligné que le comité a une mission consultative et travaillera pendant une période de deux semaines pour faire des recommandations afin de résoudre le désaccord qui a surgi autour du mécanisme de sélection de l'autorité exécutive, les procédures de nomination de ses membres, et de faire des recommandations concernant le processus de nomination, et la construction d'un consensus parmi les membres du forum.
La Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) a évoqué un déploiement «restreint» d'observateurs internationaux en Libye afin d'aider les observateurs libyens dans la mise en oeuvre du cessez-le-feu, selon un communiqué rendu public, samedi soir, sur le site de la Manul. «Nous nous attendons à un déploiement restreint d'observateurs internationaux en Libye, afin d'aider les observateurs libyens dans la mise en oeuvre du cessez-le feu signé le 23 octobre dernier», a précisé la Manul, dans son communiqué rendu public à l'issue d'une réunion par vidéoconférence tenue avec le groupe de travail sur la sécurité en Libye, soulignant que «les observateurs internationaux seront neutres et non-armés». «Les observateurs internationaux travailleront aux côtés des observateurs relevant du Comité militaire mixte libyen (5+5)», ajoute la même source.
La Manul qui a noté un certain progrès dans le respect de la mise en oeuvre du cessez-le feu, a renouvelé, selon le communiqué, son «appel à toutes les parties pour accélérer la mise en oeuvre du cessez-le-feu, en particulier l'ouverture de la route côtière entre Abu Grein et Syrte, ainsi que le retrait immédiat de toutes les forces et mercenaires étrangers présents en Libye.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours