{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Obsèques de Shireen Abu Akleh

Les évêques de Terre sainte accusent Israël de «manque de respect»

Les évêques de Terre sainte ont accusé, hier, l'entité sioniste d'avoir «manqué de respect» à l'Eglise suite à l'intervention de la police israélienne, lors des funérailles vendredi de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh. Des milliers de Palestiniens ont participé aux obsèques de la journaliste américano-palestinienne, tuée mercredi d'une balle dans la tête alors qu'elle couvrait un raid militaire sioniste dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie occupée. À la sortie du cercueil de l'hôpital Saint-Joseph, à El Qods-Est, la police sioniste a pénétré dans l'établissement et chargé une foule brandissant des drapeaux palestiniens. «La police a pénétré dans un établissement de santé chrétien, manquant de respect à l'Eglise, manquant de respect à l'établissement de santé, manquant de respect à la mémoire des morts», a déclaré l'administrateur apostolique du patriarcat latin de Jérusalem, Pierbattista Pizzaballa, au nom des évêques de Terre sainte, lors d'une conférence de presse à l'hôpital Saint-Joseph. «L'intrusion de la police et son usage disproportionné de la force (...) est une grave violation des normes et règles internationales, notamment le droit humain fondamental de la liberté de religion», a-t-il poursuivi. Lors de la procession, le cercueil avait failli tomber des mains des porteurs, matraqués par les policiers israéliens selon les images des télévisions locales.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours