{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Draâ El Mizan

Des projets au ralenti

Ces retards concernent essentiellement les projets des travaux publics.

Les projets structurants dont bénéficie la daïra de Draâ El Mizan sont au ralenti.
Un constat qui se dégage de la visite, ce week-end sur place, du wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi qui a donné des instructions fermes pour accélérer la cadence des chantiers. Ces retards concernent essentiellement les projets des travaux publics à l’instar de plusieurs axes routiers dont l’importance est primordiale pour le développement local dans toute la région sud de la wilaya de Tizi Ouzou. Ainsi, ce ralentissement pénalise l’avancée de toute la machine économique au niveau local ainsi que les affaires quotidiennes des citoyens.
Il en est ainsi du chemin d’évitement de la ville de Draâ El Mizan. Lors de son escale sur place, Doumi a écouté les explications des responsables du projet. Ces derniers ont fait connaître les causes de ces retards ainsi que les différents obstacles rencontrés sur le terrain. Aussi, le wali a pressé ses interlocuteurs ainsi que les responsables locaux des secteurs concernés de mettre les bouchées doubles pour la réception du projet dans les plus brefs délais.
Une accélération, explique-t-il, qui passe par la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour le bon déroulement des travaux et à éviter les retards pouvant survenir dans l’avenir.
Après cette escale de la ville du chef-lieu, Doumi s’est rendu sur le chantier de réfection de la RN25 reliant la ville de Draâ El Mizan à la wilaya de Bouira, située un peu plus au sud. Ce tronçon long de 5 kilomètres est resté pendant plusieurs années dans un état de dégradation avancée. Ce qui empêchait les automobilistes de passer par cette voie d’accès rapide vers la wilaya de Bouira. Un état défectueux qui obligeait même les habitants de Draâ El Mizan, Frikat, Mkira, Tizi Ghennif à contourner en allant passer par Thénia, dans la wilaya de Boumerdès, vers l’ouest. Cette voie de contournement fait que les automobilistes qui veulent se rendre à Bouira doivent faire environ 50 kilomètres de plus. Ce qui rend ce tronçon de la RN5 également très important pour le développement économique de toute la région sud de la wilaya de Tizi Ouzou.
Par la suite, Doumi s’est longuement enquis de l’avancée des travaux d’amélioration urbaine que connaît la ville de Draâ El Mizan. Sur les lieux, Doumi a mis l’accent sur la nécessité d’aller au bout des chantiers afin d’améliorer le cadre de vie des citoyens. En fait, la région sud de la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié de nombreux projets structurants mais qui restent encore non achevés. Il en est ainsi de la pénétrante dont les travaux peinent à avancer à cause de nombreux obstacles dont les oppositions. Ce tronçon routier qui prenant comme point de départ la commune de Draâ Ben Khedda va relier la wilaya de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest. L’axe routier n’a pas encore été achevé après plus d’une décennie du lancement des travaux.
Enfin, notons que la volonté des pouvoirs publics de connecter toute cette région à la machine de développement a fait qu’un vieux projet de ligne ferroviaire la relie directement au port de la ville de Dellys. Ce projet qui a déjà existé durant la période coloniale a été ressuscité mais les travaux n’ont pas encore débuté malgré l’avancée de l’étude de réalisation.
L’axe ferroviaire reliant la ville de Draâ El Mizan devra passer par Tadmaït, dans la wilaya de Tizi Ouzou et Baghlia à Boumerdès avant de toucher la ville de Dellys et son port.
La région a également bénéficié d’une zone d’activité sise à Tizi Ghennif mais dont les travaux de viabilisation n’ont pas encore avancé.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours