{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Trois mois après le CoronaVac

L'Algérie veut fabriquer de nouveaux vaccins

Le partenaire chinois Sinovac a fait part de la disposition de son groupe à travailler avec la partie algérienne pour la fabrication d'autres types de vaccins en Algérie.

L'Algérie ambitionne de passer une nouvelle étape dans la production pharmaceutique. Après avoir réussi à fabriquer le vaccin contre la Covid-19, elle veut s'attaquer à d'autres types de vaccins.
Pour réussir ce processus complexe, elle peut compter sur son partenaire chinois Sinovac. En visite de travail en Algérie, son directeur général a fait part de la disponibilité de son entreprise à travailler avec la partie algérienne pour la fabrication de nouveaux vaccins «made in bladi». «Les Laboratoires pharmaceutiques chinois (Sinovac) souhaitent élargir les perspectives de partenariat avec l'Algérie pour produire différents types de vaccins», a affirmé Gao Qiang. «L'objectif de cette visite était de rencontrer le ministre de la Santé, le DG de l'institut Pasteur ainsi que des responsables du gouvernement afin d'identifier et prospecter les besoins de l'Algérie et les moyens nécessaires pour l'aider à lutter contre la Covid-19», a t-il précisé en marge de sa rencontre avec le DG de l'institut Pasteur d'Algérie (IPA), Fawzi Derrar.
«Nous voulons aussi nous enquérir de la situation de la vaccination et consolider les capacités actuelles de l'Algérie en la matière», a-t-il soutenu. Ainsi, «l'industrie pharma» en Algérie pourrait connaître un nouveau virage qui lui permettra de diminuer sa facture d'importation des médicaments tout en pensant à l'exportation De bon augure donc, surtout que le DG de Sinovac semble satisfait des résultats du premier partenariat avec Saidal. De son côté, le DG de l'IPA s'est félicité de cette visite qui s'inscrit dans le cadre des relations liant les deux pays depuis l'indépendance. Il en a profité pour rendre hommage à la Chine qui a répondu présente dans cette guerre contre la Covid-19. «Elle a toujours été en tête, en matière de quantité et de rapidité en termes d'approvisionnement de l'Algérie, en un temps record, du vaccin anti-Covid-19, ce qui a permis à un nombre important de citoyens de bénéficier de l'opération de vaccination, notamment lors de la troisième vague qu'a connue l'Algérie», a-t-il rappelé L'institut Pasteur aspire, selon le même responsable, à «consolider la coopération et les capacités actuelles afin que le secteur de la santé soit au diapason des dernières évolutions».À noter que le DG de Sinovac, qui effectue une visite en Algérie à la tête d'une importante délégation, a rencontré le ministre de la Santé. Conduite par son directeur général, Qiang Gao, la délégation a entamé, jeudi dernier une visite de travail au niveau du site de production de Constantine 1, dans le cadre du suivi et du renforcement de la coopération avec le groupe public Saidal, a fait savoir la même source. Accompagné du directeur des affaires internationales au niveau du Sinovac Kevin Zhang, Gao a présidé une réunion de travail avec la P-DG de Saidal Fatoum Akacem, consacrée à l'étude de l'état d'avancement du partenariat pour la production du CoronaVac en Algérie ainsi que la collaboration dans le cadre de la certification OMS. La réunion a également permis au laboratoire Sinovac de présenter les résultats préliminaires des études cliniques en cours relatifs à l'efficacité de CoronaVac sur le nouveau variant Omicron ainsi que sur l'utilisation du CoronaVac chez les enfants de plus de trois ans.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours