{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coopération politique et économique avec l'Algérie

L'ambassadeur russe dit tout

La Russie et l'Algérie se sont entendues sur la prochaine visite du chef de l'État en Russie prévue ce mois de décembre.

«La prochaine visite du président Tebboune en Russie est très importante pour les relations entre les deux pays», a affirmé l'ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie, Valerian Shuvaev. Selon le diplomate russe, cette visite aura lieu avant la fin de l'année en cours. Dans une déclaration au média russe Sputnik, Valerian Shuvaev a révélé l'existence d'un accord «de principe des deux côtés pour que la visite de Son Excellence le président Abdelmajid Tebboune en Russie aura lieu avant la fin de cette année», exprimant le souhait, que «cette visite donnera un élan supplémentaire au développement de notre coopération».
Dans une récente déclaration, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, avait déclaré que la visite du président algérien Abdelmadjid Tebboune en Russie se préparait activement. S'exprimant en marge du Forum de Paris sur la paix, Ramtane Lamamra a fait part des «préparatifs actifs pour la visite du président de la République Abdelmadjid Tebboune en Russie». Le chef de la diplomatie a ajouté que «nous espérons que la visite ait lieu avant la fin de l'année», précisant que «cette visite est importante pour nos deux pays». Louant les relations algéro-russes, Ramtane Lamamra a souligné que «l'Algérie et la Russie sont deux partenaires» ayant un programme de coopération d'envergure sur le long terme. «Nous espérons que la visite du président Tebboune à Moscou marquera le début d'une nouvelle étape dans nos relations». Il est attendu en marge de cette visite la signature du «nouveau document de partenariat stratégique reflétant la qualité des relations algéro-russes» qui servira de base pour l'intensification des interactions entre les deux pays à l'avenir. La signature de ce «document stratégique» renforcera la coopération politique et économique algéro-russe, en plus de la forte coopération militaire entre les deux pays. Abordant le dossier énergétique, l'ambassadeur russe a affirmé qu'Alger et Moscou ont une vue convergente y compris au sein de l'Opep et du Forum des pays exportateurs de gaz. «La Russie et l'Algérie adhèrent à une approche similaire en général dans les secteurs du pétrole et du gaz, y compris dans le cadre de l'interaction au sein de l'organisation Opep+ et le Forum des pays exportateurs de gaz, où il y a un échange de vues régulièrement à différents niveaux, y compris dans le cadre d'événements internationaux», a-t-il soutenu. Une manière de mettre un terme à toutes «gesticulations» médiatiques. «Nous comprenons les efforts de l'Algérie pour accroître l'approvisionnement en gaz de l'Europe», a-t-il soutenu, tout en soulignant que «l'Algérie et d'autres producteurs de pétrole et de gaz ont des intérêts à préserver l'indépendance des marchés mondiaux de l'énergie», et par conséquent «il ne faut pas s'attendre à une décision dramatique unilatéral dans ce contexte». Par ailleurs, le diplomate russe a rappelé que l'Algérie et la Russie sont liés par une coopération bilatérale dans le domaine de la production, à travers la société russe Gazprom. Sur sa lancée, Valerian Shuvaev a révélé que la «coopération en matière de production entre Sonatrach et Gazprom, présente en Algérie via une succursale, passera de l'étape de l'exploration géologique vers l'étape de la production, et aujourd'hui, on s'attelle à l'élaboration des procédures juridiques pour la concrétisation des projets».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré