{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tribunal criminel de Dar El Beida (Alger)

Le procès d’ Abou Dahdah reporté au 9 mai

Capturé en mi-décembre dernier par un détachement militaire, il n’a pas été présenté devant le tribunal.

Le procès du terroriste Zergane Ahcène, alias Abou Dahdah, a été reporté, hier, pour la deuxième fois consécutive, par le tribunal criminel de Dar El-Beïda, au 9 mai prochain. Ce dangereux terroriste agissait pour le compte d'un groupe terroriste composé d'environ une quarantaine d'individus activant au centre du pays. Ce renvoi est motivé par la non-extraction de Belaida Zakaria, un des éléments dudit groupe, de la prison de Haïzer(Bouira). Capturé en mi-décembre dernier par un détachement militaire et incarcéré à la prison de Koléa, Abou Dahdah n'a pas été présenté devant le tribunal de Dar El Beida (Alger). «Son dossier n'est pas encore parvenu à la justice», nous a confié un avocat, présent à l'audience.
On ne sait pas si Abou Dahdah sera traduit en justice pour répondre de ses actes le 9 mai prochain. Il est toujours considéré en fuite dans l'arrêt de renvoi de la chambre d'accusation. Dans une vidéo diffusée par l' Entv, Ahcène Zergane, alias Abou Dahdah, a évoqué «un plan visant à radicaliser le Mouvement populaire». Il citera Hicham Aboud, les activistes et fondateurs de Rachad, Mourad D'hina et l'ancien diplomate et militant du FIS dissous, Larbi Zitout, le youtubeur Amir Boukhars dit Amir DZ, lesquels, soutient-il, «se sont entendus avec les terroristes pour mettre à feu et à sang l'Algérie, à travers le Hirak».
Par ailleurs, sous l'oeil vigilant des policiers et les gendarmes, les 19 inculpés, présents au banc des accusés, ont tenté de protester contre la décision de report prononcée par le président de l'audience, Aïchour Ali. Ce dernier est aussitôt intervenu pour les rappeler à l'ordre, (en) les sommant de se taire. Les prévenus sont poursuivis pour les chefs d'inculpation d' «adhésion à un groupe terroriste armé», «port d'armes de guerre de 4e catégorie, sans autorisation», «détention d'explosifs», «homicide volontaire avec préméditation» et «participation à un groupe terroriste». La plupart des membres de ce groupe ont été arrêtés lors d'un accrochage survenu à la forêt de Yakouren, le 28 février 2017. À titre de rappel, Abou Dahdah, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994, a été capturé en mi-décembre dernier, à Jijel, par un détachement de l'Armée, nationale populaire lors d'une opération de bouclage et de ratissage dans la zone de Tamendjar, près de la commune d'El-Ancer à Jijel, le 16 décembre 2020, selon un communiqué du MDN. Selon la même source, «l'opération s'est soldée également par la récupération d'un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, trois chargeurs de munitions, une grenade et une paire de jumelles». 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours