{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le Premier ministre devant les députés

«Les engagements du Président concrétisés à 80%»

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé jeudi que l'Algérie "avance résolument vers le sommet, sous la conduite éclairée du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune pour occuper la place qui lui sied parmi les pays développés", soulignant que les engagements du Président Tebboune avaient été concrétisés à hauteur de 80% sur le terrain.En réponse aux interrogations des membres de l'Assemblée populaire nationale, dans le cadre du débat autour de la Déclaration de politique générale du gouvernement,  Benabderrahmane a précisé que cette déclaration "reflète ce qui a été réalisé sur le terrain malgré des lacunes qui seront comblées", soulignant que "les fruits des efforts du président Tebboune sont aujourd'hui visibles avec la concrétisation de plus de 80% de ce qui était tracé, soit la réalisation de 42 des 54 engagements du président de la République".L'Algérie "a franchi des étapes importantes et accompli le plus dur et elle avance résolument vers le sommet, sous la conduite éclairée du Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, pour occuper la place qui lui sied parmi les pays développés avec l'aide et l'entraide de ses filles et de ses fils", a soutenu le Premier ministre.Abordant la situation des bénéficiaires du dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP) et celui relatif aux titulaires des diplômes en fin de contrat, le Premier ministre a rappelé que "le décret exécutif promulgué en 2019 a pris en charge l'insertion des catégories qui étaient en activité jusqu'au 31 octobre 2019 et dont l'effectif s'est élevé à près de 380.000 bénéficiaires".Pour ce faire, un calendrier a été arrêté, en vue d'achever l'opération de leur insertion avant fin 2023, a-t-il précisé, relevant que le Gouvernement avait dégagé pour l'opération une enveloppe financière de près de 100 milliards de DA."En exécution des instructions du Président de la République concernant la régularisation de la situation des affiliés au dispositif d'insertion sociale des diplômés dont l'effectif a dépassé, fin 2021, quelque 180.000 affiliés, leurs contrats ont été transformés en contrats de travail à durée indéterminée (CDI)".Cette démarche, a-t-il dit, a permis "l'amélioration de leur situation sociale, en ce sens que leur allocation mensuelle est passée de 5.400 DA à 16.000 DA et 21.000 DA par mois, tout en bénéficiant de la couverture sociale et du régime de retraite".Dans le même contexte, le Premier ministre a rappelé que le Président de la République a "ordonné de réviser la valeur des salaires octroyés aux bénéficiaires du dispositif DAIP qui perçoivent des salaires de moins de 10.000 DA et les augmenter à 13.000 DA. Cette mesure a concerné plus de 120.000 bénéficiaires". S'agissant des enfants autistes, M. Benabderrahmane a affirmé que "l'Etat prend en charge cette catégorie à travers des espaces ouverts au niveau des centres psycho-pédagogiques pour handicapés mentaux", rappelant la prise en charge, durant l'année scolaire 2021-2022, de plus de 3.400 enfants autistes. Le nombre d'enfants intégrés dans les classes spéciales au niveau des établissements scolaires a atteint 2.700, a-t-il détaillé. Concernant la catégorie des chargés de la fonction d'imam, le Premier ministre a précisé que le Gouvernement "a pris, fin septembre dernier, des mesures exceptionnelles en vue de leur permettre d'être employés dans les rangs liés au corps des Imams", relevant qu'un concours sera organisé annuellement et durant plusieurs années jusqu'à la prise en charge totale de cette catégorie. Pour ce qui est de la préoccupation liée à la nécessité de renforcer les capacités hôtelières, M. Benabderrahmane a souligné la volonté du Gouvernement de doter le parc hôtelier de près de 200.000 lits supplémentaires à l'horizon 2030, faisant état de 2554 nouveaux projets, dont 706 en cours de réalisation (d'une capacité d'accueil de 87.000 lits), et 103 autres qui entreront en service à court terme. S'agissant du développement local et de l'aménagement urbain,  Benabderrahamane a fait savoir que "le groupe de travail constitué d'experts et de représentants des différents secteurs est parvenu à l'élaboration du document initial contenant l'actualisation du plan national d'aménagement du territoire, qui a été distribué à tous les walis de la République et aux départements ministériels pour examen et enrichissement". Il a qualifié ce plan "d'outil important pour la planification et la prospection, sur lequel le gouvernement mise en vue de créer une dynamique de rééquilibrage territorial permettant de renforcer l'équité entre les différentes régions du pays et de créer des territoires gérés de manière durable et bénéfique pour les citoyens et les opérateurs économiques en réunissant les conditions propices afin de les attirer". "Le Gouvernement s'attèle à un examen précis des projets gelés auparavant pour des raisons financières parallèlement à la levée de gel sur des projets en relation directe avec l'amélioration du Service public au profit des citoyens", ajoute  Benabderrahmane, faisant état du "dégel de 217 projets d'une valeur de 110,3 mds da en 2022". Il a également évoqué les enveloppes financières destinées aux dix nouvelles wilayas ayant bénéficié dans l'exercice financier 2021 de 2,708 milliards de DA pour prendre en charge les travaux de réhabilitation et d'aménagement des infrastructures consacrées à accueillir les services de l'Etat décentralisés, avec une aide financière d'une valeur de 60 millions de DA pour chaque wilaya, de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales afin de couvrir les frais de gestion. Quant à l'exercice financier de 2022, les nouvelles wilayas ont bénéficié de "la contribution de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, avec une aide financière d'une valeur de 1 milliard de DA au profit du budget de chaque wilaya". Le Premier ministre a évoqué le dossier de la transition numérique de l'administration, soulignant que plusieurs secteurs ministériels "ont enregistré un progrès remarquable dans la numérisation et le développement de leurs systèmes d'information, l'instar du ministère de l'Intérieur, ayant parachevé en septembre 2022 l'opération de généralisation de l'utilisation du numéro d'identification nationale à tous les secteurs administratifs, permettant d'accéder à une base de données propre à l'état civil".

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré