{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Malgré leur ouverture

Les plages sont vides

Les deux dernières semaines qui ont suivi la réouverture des plages ont, tout de même, permis aux affaires de reprendre mais l’embellie n’a pas duré longtemps.

Malgré la réouverture des plages, la saison estivale ne semble pas mobiliser grand monde. Les mesures sanitaires induites par la pandémie de la Covid-19 et l’évolution du taux de contamination au variant Delta font, apparemment, que les familles ne se bousculent pas au bord de la mer. Il est vrai aussi, que pour beaucoup de familles, la réouverture intervient presque parallèlement aux rentrées scolaire et sociale. Cette conjoncture, connue pour les difficultés financières qui l’accompagnent, empêche les gens de penser à aller se baiger à la mousse des vagues.
Aussi, devant cette situation, les commerçants n’ont pas le moral. Pour beaucoup d’entre eux, ces deux dernières semaines qui ont suivi la réouverture des plages ont, tout de même, permis aux affaires de reprendre mais l’embellie n’a pas duré longtemps. La reprise de la saison estivale est vite rattrapée par les rentrées scolaire et sociale. Ce qui fait que les familles ne sont plus nombreuses à partir en vacances à cette période de l’année. La monotonie est également à l’ordre du jour dans le domaine de l’animation culturelle et artistique. Sur les plages comme en ville, les soirées sont mornes. Les familles qui restent encore en vacances, ne trouvent aucun loisir une fois la nuit tombée. Ce qui rend le séjour insupportable, au lieu d’être agréable.
La pandémie de la Covid-19 a mis un frein à toutes ces activités qui agrémentent les soirées des visiteurs. Même les petites randonnées, au niveau du port, ne sont plus attractives, vu le vide culturel ambiant. Aussi, les commerçants, prenant leur mal en patience, se remettent à attendre…la prochaine saison.
« Inchallah, l’année prochaine, ce maudit virus ne sera plus parmi nous. La situation redeviendra normale et nos affaires pourront reprendre », espère un vieux restaurateur de la ville. Pour l’avenir, les projets annoncés font miroiter des jours meilleurs.
En effet, un projet de théâtre de verdure viendra renforcer les atouts, notamment culturels, très nombreux, de cette ville qui accueille des milliers de visiteurs chaque saison.
En plus des journées à la plage, les nuits de Tigzirt attendent d’être animées. Les visiteurs apprécient, en effet, les soirées artistiques après une journée pleine de découvertes et de balades. Ainsi, après une longue attente, l’antique Iomnium sera parée d’un beau bijou culturel et artistique. Un espace dédié aux artistes de divers horizons comme la musique et le théâtre.
Pour ce faire, les pouvoirs publics ont mobilisé 5 millions de dinars pour la réalisation de cette infrastructure culturelle de grande envergure. Selon le maire de la ville, la somme débloquée servira d’abord à terminer les travaux de terrassement avant de lancer les travaux de construction de l’édifice. Un édifice qui viendra animer les soirées culturelles et artistiques de cette ville antique. Une véritable attraction pour les familles qui viendront passer un séjour à Tigzirt. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours