{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Oran

150 kg de viande avariée saisis

La brigade de protection de l’environnement du groupement de la Gendarmerie nationale a ouvert une enquête.

136 kilogrammes. Telle est la quantité de viande blanche saisie en fin de semaine par les gendarmes en faction dans la RN 12 menant vers Haï Sabah, à l’est de la ville d’Oran. Cette mainmise a été effective après que les gendarmes ont immobilisé, au niveau de Haï el Emir, un camion dénué du système frigorifique. Passé à la fouille, les gendarmes sont tombés nez à nez avec la viande en question, qu’ils ont saisie et passée aux analyses vétérinaires ayant abouti au constat que la chair en question est impropre à la consommation. Cette saisie n’est pas première en son genre, notamment au niveau de cet axe routier. Auparavant, les services de la Gendarmerie nationale ont saisi une quantité de plus de deux quintaux de viandes blanches impropres à la consommation, devant être livrées à des commerçants.
Cette opération a permis de saisir 260 kg de viandes blanches avant d’être écoulées sur le marché local, la marchandise était transportée dans deux camions frigorifiques, interceptés au niveau de la RN12 entre Haï Nedjma et Sidi Labiod.
Le contrôle de cette marchandise par les vétérinaires a confirmé que la viande était impropre à la consommation humaine et qu’elle devait être saisie. Plusieurs infractions ont été enregistrées contre le propriétaire de la marchandise dont la non-possession d’un registre du commerce, lui permettant de pratiquer cette activité, l’absence de certificats vétérinaires et sanitaires nécessaires pour le transport de produits d’origine animale, ainsi que l’absence des conditions d’hygiène.
La brigade de protection de l’environnement du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Oran a ouvert une enquête sur l’affaire. Récemment, les services de la qualité de la direction du commerce d’Oran ont procédé à la saisie de 2,7 tonnes de viande rouge congelée avariée. Cette saisie a été opérée suite à des inspections menées en collaboration avec les services vétérinaires. Les conditions de stockage et le non-respect de la chaîne de froid sont mis en cause.
Pour rappel, une intoxication alimentaire ayant touché près de 200 personnes dimanche dernier, provoquée par une bactérie (la salmonelle), est venue rappeler que les conditions d’hygiène sont loin d’être respectées. Implacable est la lutte lancée contre deux phénomènes prenant des allures fulgurantes : la commercialisation de la viande avariée et l’abattage clandestin.
Tout récemment et agissant sur la base de renseignements faisant état de l’existence d’un abattoir clandestin, dans une ferme, à Es Senia, une enquête a été ouverte par les éléments de la gendarmerie locale. Une patrouille appuyée par la brigade de la protection de l’environnement, relevant du groupement de la gendarmerie d’Oran, ont été dépêchées sur les lieux afin d’identifier l’emplacement de cet abattoir clandestin.
Ainsi et après des recherches approfondies, les gendarmes sont parvenus à localiser une ferme dans laquelle ils ont découvert 15 têtes d’ovins d’un poids global de 280 kg. Par ailleurs, le contrôle opéré par les services vétérinaires a révélé que cette viande rouge était impropre à la consommation. Dans une autre opération, 156 kg de dinde avariés ont été saisis par les gendarmes d’Yghmouracen dans un garage.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours