{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Bouira

5.977 décisions de logements remises

Toutes les communes étaient concernées par ces décisions qui ont fait le bonheur de nombreuses familles.

C'est l'Institut national de formation professionnelle qui a été choisi cette fois pour la remise des clés de logements. Le 5 juillet 2023, c'était à la Maison de la culture qu'une opération similaire à eu lieu. Ce sont plus de 3 200 logements qui ont été distribués. Cette fois, le nombre est estimé à 5 977 logements, tous programmes confondus. Et cette fois encore, comme la précédente, en dépit de l'heure, (il n'était pas loin de 16 heures lorsque la cérémonie a commencé), la joie régnait dans l'immense salle de conférence pleine à craquer.
Toutes les communes étaient concernées, car dans chacune des 45, un projet de plusieurs dizaines, voire de plusieurs centaines de logements a été réalisé. Le wali, se félicitant des résultats d'une telle politique a déclaré qu'il reste encore d'autres projets et d'autres occasions comme celle-ci qui rendait tout le monde heureux. Ayant souligné longuement les efforts qui ont été déployés pour la réussite de cette opération, il a eu cette boutade: «Il ne faut pas que la crise de logement se transforme en crise de distribution.»
Pour marquer sa satisfaction à cet égard, il a rappelé ceux fournis par le chef de daïra de Bordj Khris, qui, apprenant le matin le mouvement qui affectait son corps et sa mutation dans une autre wilaya, avait, cependant, travaillé d'arrache-pied, à la liste définitive des bénéficiaires jusqu'à minuit. Et d'autres, comme le chef de daïra d'Aïn Bessem, également muté ailleurs, et celui de Lakhdaria que son état de santé n'avait pas empêché de se dépenser sans compter, et dont il n'a eu qu'à se louer de leur coopération sur tous les plans. C'est, d'ailleurs, dans ce sillage, qu'il a tenu à honorer les six membres de la commission de logements de Lakhdaria, lesquels avaient fait un excellent travail qui n'a donné lieu à aucune contestation.
Des applaudissements et des youyous ont salué le responsable de la wilaya qui n'avait quitté l'ancien centre de formation professionnel transformé en institut que pour se rendre à Aïn Bessem pour l'inauguration du nouveau siège de Croissant-Rouge. La présidente de cette association, qui avait assisté à la cérémonie de décisions d'attribution de logements, était également présente à cette visite de travail. Les locaux constitués de 15 pièces et de sanitaires, ne sont pas une réalisation nouvelle, mais un ancien collège d'enseignement général transformé pour abriter des activités caritatives. Deux de ces pièces ont été aménagées en chambres et équipées en conséquence. «En cas de catastrophe (incendie, inondation), les familles sinistrées pourraient être provisoirement accueillies ici», a commenté un membre de cette association. Ibtissam Hamlaoui qui a visité cette structure à deux étages en compagnie du wali affichait son entière satisfaction. Fallait-il trop s'attarder sur les lieux? Un mouvement de foule s'était créé à l'entrée du nouveau siège. Il était porteur de revendications.
Les services de sécurité ont eu quelque peine à la refouler pour permettre aux autorités de sortir.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours