{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’opération pré-électorale face aux contraintes

L’Anie et l’imbroglio politique des locales

Dotée pourtant d’une autonomie de gestion et de fonds importants, l’instance de Charfi peine à prendre les initiatives pour lesquelles elle a été créée.

L'actualité géopolitique nationale, en relation avec l'évolution de la scène internationale et régionale, a relégué aux seconds plans le processus électoral en cours. L'érosion du pouvoir d'achat, les annonces présidentielles de grande importance, celles relatives aux revalorisations des revenus des ménages (IRG et point indiciaire), la guerre déclarée à la spéculation, l'escalade franco-maroco-algérienne, les révélations des anciens gouvernants à la faveur de l'ouverture de leurs procès respectifs, autant d'événements-accélérateurs qui ont joué en défaveur d'une valorisation de ce rendez-vous haut en symboliques et en valeurs. Du coup, l'attrait pour les prochaines élections locales et de wilayas s'en trouve complètement noyé et risque, même, de connaître un véritable revers. Un luxe que nous ne sommes pas censés nous offrir, d'autant que le spectre de l'abstention n'est toujours pas balayé. En sus, ce décor, presque délétère, se voit accentuer par les annonces, ou plutôt par les «complaintes» des nombreuses formations politiques, peinant à souscrire aux formalités légales, en vue de confectionner les listes de candidats pour ces joutes électorales. En effet, nombre de partis politiques ont fini par jeter l'éponge, face aux contraintes liées à la confection des listes électorales. Du MSP, qui nous a habitués à crier au détournement de ses voix, fort, soit-disant, de son assiette électorale confortable, le FLN, omniprésent dans l'Algérie profonde, le RND, qui n'avait aucune difficulté à asseoir son autorité politique territoriale, jusqu'aux autres formations politiques islamistes, comme celle de Djaballah, le résultat est effarant. Par ailleurs, beaucoup de listes des indépendants ont également déclaré forfait, face aux difficultés rencontrées dans la collecte des signatures pour leurs candidatures respectives. S'il est vrai que l'Autorité nationale indépendante des élections avait réussi ses précédents paris électoraux, celui à venir semble constituer un enjeu majeur supplémentaire, qui pourrait mettre sur le grill, autant sa crédibilité que son autorité politique même. Loin d'être une vue de l'esprit, nous sommes, là, face à un véritable imbroglio de marketing politique, que l'Anie semble dans l'incapacité de résoudre. Proposer des solutions, c'est aussi cela son rôle. En effet, dotée, pourtant, d'une autonomie de gestion, de statuts juridiques à même de la réconforter dans son rôle de gérant principal et exclusif de l'opération politique électorale, l'instance de Charfi peine à prendre les initiatives pour lesquelles elle a été créée. Cela étant, les fonds précieux qui lui sont alloués, en plus de l'encadrement du processus politique, devraient lui permettre d'élaborer des stratégies top et adaptées, en matière de communication institutionnelle et sociale. Or, pour le moment, à bien regarder les affiches concoctées et surtout le slogan mis au point par l'Anie, on est très loin des objectifs et des stratégies escomptés. Il est évident que les équipes chargées de la stratégie de communication et de marketing politique de cette instance nationale des élections, sont complètement détachées du réel des Algériens. De l'avis de certains observateurs, au fait de la chose politique, «la confection de l'affiche et du slogan de l'Anie, pour ces élections locales, n'obéit à aucun critère scientifique... On serait très intéressé d'écouter ceux qui ont eu l'idée de concevoir ce slogan, en quoi il devrait accrocher les Algériens... Dans pareilles entreprises, il s'agit de prendre en considération les paramètres scientifiques de la psychologie sociale... Il faudrait, pour cela, disposer des profils psychologiques de l'électeur algérien, mais aussi d'une typologie actualisée de ses facettes sociales psychologiques...

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours