{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Une caravane médicale au profit des habitants de Boukhiama

Les services médicaux plus proches des citoyens

Cette session s’assigne aussi des objectifs pédagogiques pour les étudiantes de la Faculté de médecine de Béjaïa.

La dynamique association «Les amis de la Faculté de médecine de Béjaïa (Aafmb)» a récidivé dans ses (belles) oeuvres, en organisant, avant-hier, sa 28ème caravane au niveau du village Boukhiama relevant de la commune du chef-lieu de la wilaya.
L'objectif de ces caravanes, tracé depuis l'entame de ses actions, c'est de rapprocher les services médicaux des citoyens, notamment de ceux des villages éloignés. Ladite campagne comprend des consultations médicales, des soins, des dépistages de maladies et la prévention. Comme à chaque campagne médicale, elle se tient autour d'une thématique liée à une quelconque pathologie. La dernière de l'année en cours a été consacrée au cancer de la prostate, ayant lieu au mois de novembre appelé aussi
«novembre bleu» le mois de dépistage du cancer de la prostate, à l'instar du mois d'octobre «Octobre rose» réservé au dépistage du cancer du sein.
Pour ce faire, l'association, qui a préparé cette session médicale en collaboration avec la non moins dynamique association de bienfaisance de Boukhiama, a élu domicile à l'école primaire Hocine Amiri du village Boukhiama, transformé pour la circonstance en véritable hôpital de campagne. Les installations ont débuté jeudi dernier avec l'aide des bénévoles de ladite association, à leur tête l'infatigable Brahem Nigrou. De leur côté les bénévoles de l'association des amis de la Faculté de médecine de Béjaïa, ont eu la rude mission d'installer leur matériel médical dans des salles de classes transformées en cabinets de pédiatrie, d'orthopédie, de rhumatologie de neurochirurgie, d'urologie, de gynécologie et de médecine interne, entre autres sans oublier la pharmacie de garde de l'association. En effet, en plus des consultations gratuites, les patients ont même eu droit à la gratuité des médicaments. Les 855 consultations ont été assurées par des médecins généralistes, des praticiens spécialistes épaulés par des étudiants médecins-résidents ainsi qu'une équipe de personnels paramédicaux. «Pour la dernière caravane de cette année, nous avons choisi la localité de Boukhiama, qui regroupe pas moins de 17 villages. C'est une localité de la commune de Béjaïa, certes, mais qui est déshéritée en matière de couverture médicale d'où notre choix pour cette campagne médicale» nous déclare Benzaïd, la présidente de l'Aafmb. Pour sa part, l'inusable docteur Bouchefa, la véritable cheville ouvrière de cette association, s'est déclaré satisfait de l'opération et prêt à d'autres campagnes, pourvu que les autorités locales les accompagnent dans leur noble mission «par notre campagne médicale de fin d'année, nous manifestons notre volonté de porter aide et contribution à toutes les zones déshéritées de notre wilaya voire même au-delà, pourvu que l'on nous accompagne dans notre mission. Notre association en est à sa 28ème caravane médicale qui a touché les zones les plus reculées de notre wilaya. Ce sont des milliers de consultations que nous avons accomplies. Aujourd'hui elle ne dispose même pas d'un local. Quant aux subventions, elles sont en deçà de nos attentes, pour une meilleure couverture en matière de caravanes médicales», nous assène-t-il.
Quant aux enfants, en plus de leur prise en charge sur le plan médical, ils ont eu droit à des ateliers pédagogiques en matière d'éducation environnementale animés par la non moins énergique association Ennemla. Comme à ses habitudes, Smail Hassissen, le président de l'association et ses membres ont été aux petits soins avec les enfants, qui sont repartis avec des cadeaux.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré