{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Protection civile déplore un week-end meurtrier

Un lourd bilan déjà!

Il y a eu huit morts sur nos routes et six décès suite à l’inhalation de monoxyde de carbone.

Dix-sept wilayas sont placées en vigilance «orange» depuis hier, par les services météorologiques. Il s'agit d'Aïn Defla, Tipaza, Médéa, Alger, Blida, Boumerdès, Tizi Ouzou, Bouira, Sétif-Nord, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Souk Ahras et Guelma, comme le précisent les services de l'Office national de la météorologie (l'ONM), dans leur dernier bulletin météorologique spécial (BMS).
Les automobilistes sont appelés à la vigilance pendant la conduite, à cause de la persistance de la pluie, accompagnée de chutes de grêle, selon le même document, dont la validité s'étend au minimum jusqu'à 15h de l'après-midi d'aujourd'hui.
Le BMS prévoit des précipitations «record» après celles enregistrées dans plusieurs wilayas du pays pendant plus de 72 heures. Les quantités de pluies peuvent dépasser localement les 50 mm, ont alerté les services de l'ONM. Des rafales de vent sous orages étaient également prévues par le même BMS. La persistance des averses et des importantes chutes de neige, qui continuent d'affecter plusieurs wilayas, comme le prévoient les services météo, ont causé des dégâts matériels et humains.
Huit personnes ont trouvé la mort et 267 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation, survenus durant les dernières 48 heures, à travers nos routes. C'est ce qui ressort du dernier communiqué rendu public par la direction générale de la Protection civile (Dgpc). Les unités de la PC déplorent également le décès de six personnes intoxiquées par le monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et chauffe-bain de leurs domiciles, selon le même document. À Bordj Bou Arréridj, au village Mezigha commune de Mansourah, le monoxyde de carbone a causé la mort d'une jeune maman, âgée de 33 ans et son bébé, une fillette âgée d'à peine deux ans. La troisième victime frappée par le monoxyde de carbone a été enregistrée à Mila. Il s'agit d'un homme âgé de 70 ans, dont le corps a été retrouvé sans vie à l'intérieur de sa maison, dans la commune de Bouhatem.
Le tueur silencieux a frappé quelques heures plus tard, à Tlemcen, faisant cette fois-ci, deux mortes, de vieilles femmes d'une même famille. Les deux victimes ont été retrouvées mortes, à l'intérieur de leur domicile familial sis dans la commune de Ghazaouet. Le corps de la sixième victime appartenant à un homme âgé de 53 ans a été également retrouvé sans vie, dans son domicile, sis dans la commune de Mansourah, déplorent les mêmes services.
Un vrai drame. Un bilan qui aurait pu être plus lourd, sans l'intervention rapide des secouristes intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 86 autres victimes incommodées par ce gaz, à travers plusieurs wilayas du pays. Un bilan qui risque de s'alourdir, du fait de la baisse continue du mercure, mais aussi du manque de prudence des citoyens. Les wilayas de Tlemcen, Sidi Bel Abbès,
Aïn Témouchent et Saida sont également concernées par ces perturbations, avec des quantités de pluie estimées entre 20 et 30 mm.
De nombreuses routes étaient toujours coupées à la circulation, au moment où nous mettons sous presse, hier après midi, notamment à Bouira Tizi Ouzou, a conclu le même document.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré