{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ligue 1

C’est la rentrée des classes

La saison 2021-2022 de la Ligue 1 du football professionnel débutera, ce vendredi, avec le grand espoir de retrouver le public dans les gradins, en cette période où la pandémie de Covid-19 a quelque peu régressé. Ainsi donc, 2 mois après la fin de la saison marathonienne écoulée, la nouvelle, version 2021-2022, connaît une diminution du nombre des clubs participants, puisqu'elle a été réduite de 20 à 18 clubs, à la suite de la réforme des compétitions, décidée par la FAF. Il y a lieu de noter aussi, que parmi les 18 entraîneurs sur la grille de départ, 7 sont étrangers (4 Tunisiens, 2 Français, et 1 Brésilien, Ndlr). Donc cette année, on passe de 38 journées à 34, avec comme 1er match cette l'affiche entre le CS Constantine et le MC Oran, à partir de 16h au stade Benabdelmalek Ramdane. Cette 1ère journée se poursuivra, samedi prochain, avec 4 matchs au programme, dont le derby algérois NA Hussein Dey - USM Alger. La 1ère journée sera tronquée de 4 rencontres: JS Saoura - RC Relizane, ES Sétif - HB Chelghoum-Laïd, Olympique Médéa - JS Kabylie et MC Alger - CR Belouizdad en raison de l'engagement de la JSS, l'ESS, la JSK et le CRB, en compétitions africaines interclubs. Les matchs en retard de la 1ère journée sont fixés au mardi 2 novembre prochain. La LFP a maintenu la programmation des matchs de la réserve, la veille des rencontres de l'équipe première, comme ce fut le cas, la saison dernière. Des clubs favoris cette saison, on ne déroge vraiment pas à l'habitude de retrouver pratiquement les mêmes, seulement, cette année, on inclura tout de même, le possible enregistrement des surprises. Ainsi, des favoris «théoriques, on citera les habitués; le champion d'Algérie en titre, le CR Belouizdad, l'ES Sétif, l'USM Alger, ou encore le MC Alger, sans oublier cette équipe de la JS Saoura. Et comme chaque début de saison, le mercato qui a pris fin, hier, à minuit a connu son lot des transferts des joueurs, ainsi que le changement des coachs dans une grande partie des clubs en lice. Il est difficile d'émettre des jugements de valeur des clubs engagés dans la mesure où c'est le début de saison, sachant que la situation des clubs varie d'une équipe à une autre. Cependant un point commun est enregistré chez la majorité des clubs: le manque d'argent. Ce qui semble un argument «habituel» que sortiront les staffs et les responsables pour justifier un quelconque mauvais résultat. On commencera par évoquer les clubs ayant déjà entamé la compétition officielle. Ainsi, le CR Belouizdad a été privé de son maître à jouer, Amir Sayoud, parti rejoindre, cet été, la formation saoudienne d'Al-Ta'ee, qui a mal débuté la compétition, cette saison, avec l'enregistrement de 2 défaites concédées en Ligue des Champions, dont la dernière essuyée, samedi dernie, à Abidjan, face à l'ASEC Mimosas (1-3), dans le cadre du 2e tour préliminaire (aller) de l'épreuve reine. Seulement, on enregistre un nouveau coach avec l'arrivée du Brésilien, Marcos Paqueta, en remplacement du Serbe, Zoran Manojlovic, alors que l'ES Sétif, vice-champion d'Algérie, est toujours drivé par le Tunisien, Nabil Kouki, mais qui est critiqué par les fans de l'équipe. Il faut aussi et surtout compter avec cette très bonne équipe de la JS Saoura, qui figure, sans surprise, pour les connaisseurs parmi les favoris, en préservant l'ossature de son effectif, en confiant la barre technique à l'entraîneur tunisien, Kaïs Yaâkoubi. Parmis les favoris, on citera également le MC Alger et le CS Constantine, qui ont enregistré l'arrivée à la barre technique, respectivement, de Chérif Hadjar et du Tunisien Khaled Ben Yahia. L'USM Alger a engagé l'entraîneur français, Denis Lavagne, auteur d'une saison presque sans faute sur le banc de la JS Kabylie, qui a rejoint les Rouge et Noir pour l'objectif de jouer le titre. De plus, et bien que le club ait connu beaucoup de problèmes durant ce mercato, le MC Oran est une équipe, dont il faudrait bien se méfier. Tout comme la JS Kabylie et ses nouveaux joueurs qui sont revenus de leur déplacement au Maroc par une victoire retentissante, devant les FAR de Rabat en coupe africaine. L'O Médéa, est aussi une équipe qui pourrait faire mal, cette saison. Un coup d'oeil du côté des promus, fait ressortir le RC Arba du président Baghdadi qui affiche bien des ambitions pour son retour parmi l'élite.
Et là, il faut aussi compter avec. De son côté, le HB Chelghoum-Laïd a engagé le très expérimenté coach, Meziane Ighil, pour faire son apprentissage parmi l'élite. Ces 2 promus, qui ont assuré l'accession au terme d'un tournoi des barrages, aborderont la nouvelle saison, avec comme principal objectif de jouer pour le maintien.
Le Paradou AC, toujours dirigé sur le banc par l'entraîneur Si Tahar Chérif El-Ouezzani, reste capable du meilleur comme du pire. C'est aussi le cas de l'ASO Chlef, qui a opté pour la stabilité, en renouvelant sa collaboration avec le technicien Samir Zaoui. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours