{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Argentine

Messi en plein dans le mille

Pour le 1000e match de sa carrière, Lionel Messi a réalisé une grande performance face à l’Australie (2-1) en 8es de finale. Buteur et délicieux techniquement, le capitaine argentin a régalé sur la pelouse.

Samedi soir, les Argentins n'avaient qu'un nom à la bouche: Lionel Messi (35 ans). Pour le 1000e match de sa carrière, le capitaine argentin a mené son pays vers la victoire en ouvrant le score contre l'Australie (2-1) en 8es de finale de la Coupe du monde 2022. Un but salvateur alors que son équipe butait depuis plus d'une demi-heure sur un bloc adverse infranchissable. Le début de match de la Pulga a d'ailleurs été à l'image de l'entame de son équipe: timide et sans génie. Bousculé physiquement dans les premiers duels et contré sur ses passes vers l'avant, l'attaquant du Paris Saint-Germain a passé une demi-heure à chercher la solution pour mettre à mal l'organisation rigoureuse des Australiens. Ainsi, on a vu Messi marcher, observer, tenter quelques dribbles pendant une bonne partie de la première période. Et puis il a trouvé la faille. Sur sa première occasion franche, le Parisien profitait d'une remise de Nicolas Otamendi dans la surface pour ouvrir son pied face à quatre joueurs australiens et glisser le ballon sur la droite de Mathew Ryan (35e). Imparable pour le gardien des Socceroos. «C'est un privilège de jouer avec lui. On sait que l'on doit être patient, on sait qu'il va finir par trouver un petit espace. Et on sait que l'on a toujours cet as dans la manche», a déclaré le latéral droit de l'Albiceleste, Nahuel Molina, après la rencontre. «Messi? Impressionnant», s'est émerveillé son jeune coéquipier Julian Alvarez, auteur du deuxième but argentin (57e). «Pas seulement son but, mais toute sa prestation, tout son match.» Derrière l'ouverture du score, les Australiens ont dû se découvrir et l'ancien Barcelonais a profité des espaces pour régaler les nombreux supporters argentins présents au stade Ahmed-Ben Ali de Doha. Il les a fait lever en passant en revue cinq Australiens avant d'être contré devant le but, mais aussi sur des contrôles orientés de rêve et des passes millimétrées pour mettre ses partenaires dans une position idéale dans la surface, comme Lautaro Martinez qui ratait le cadre derrière. Face à cette démonstration, les éloges pleuvent depuis samedi soir. À l'image d'un Rio Ferdinand totalement sous le charme du natif de Rosario. «Messi a réalisé la meilleure performance individuelle que nous ayons vue dans cette Coupe du monde, et de loin, a estimé l'ancien défenseur de Manchester United sur la BBC. De voir le public, c'était presque divin après tout ce que Messi avait fait. Nous étions presque à en regarder à chaque fois la réaction des fans à tout ce qu'il entreprenait.» Après la rencontre, Messi n'a pas manqué de remercier les supporters. «Quand on dit qu'on ne joue pas tout seul mais avec une folie tout autour de nous. On voulait être ici et avoir tous ces gens autour de nous. On a une ambiance... Il faut être unis comme on l'a été jusqu'à présent. Maintenant, on va avoir un match difficile devant nous aussi.» Vendredi, ce seront en effet les Pays-Bas au menu des quarts de finale. Et l'Argentine aura encore besoin d'un grand Messi.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours