{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

EN Féminine: Algérie - Burkina Faso

«Un bon test avant la CAN 2024»

Ce stage entamé lundi a enregistré la défection de quelques joueuses pour blessures ou pour raisons administratives.

Le sélectionneur de l'Équipe nationale de football (dames) Farid Benstiti, a déclaré jeudi que les deux matchs amicaux prévus face au Burkina Faso les 24 et 27 février à Alger, «constitueront une occasion pour jauger les éléments titulaires et tester les nouvelles joueuses», en vue de la coupe d'Afrique des nations CAN-2024. «Ce stage entamé lundi a enregistré la défection de quelques joueuses pour blessures ou pour raisons administratives. J'ai préféré laisser Imene Chebal et Hanna Lina Boubezari à la disposition de leurs clubs respectifs, elles qui viennent de changer d'air lors du mercato d'hiver. Devant cette situation, j'ai fait appel à des joueuses issues de la sélection des U20 à l'instar d'Amelia Zemma (Olympique Lyon/ France)», a affirmé Benstiti lors d'une conférence de presse tenue au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.

«Le Burkina pour bien préparer le Mali»
Les «Vertes» ont entamé lundi un stage au CTN de Sidi Moussa, qui s'étalera jusqu'au 28 février, avec au menu une double confrontation en amicale face au Burkina Faso.
«Nous avons un bon groupe qui a pris part à la campagne qualificative de la CAN-2024, en plus de nouvelles joueuses que nous allons tester lors de ces deux matchs amicaux face aux Burkinabè, à Sidi Moussa et au stade Nelson Mandela, ce qui constitue une belle opportunité pour préparer le tournoi continental face à un adversaire dont le style de jeu est semblable au Mali et à d'autres sélections que nous allons affronter à la CAN», a-t-il ajouté. L'Algérie a validé son billet pour la CAN-2024 aux dépens du Burundi (aller: 5-1, retour: 1-0). La dernière participation des Algériennes à la phase finale remonte à l'édition 2018 au Ghana, et a été marquée par une élimination dès le premier tour de la compétition. L'Algérie comptait auparavant quatre participations au tournoi continental (2004, 2006, 2010, et 2014).

«Notre mission sera difficile mais...»
«Au vu du niveau atteint par les autres équipes, notre mission sera difficile lors de la prochaine édition de la CAN, mais j'ai confiance en mon équipe, car on a réussi en un laps de temps court à trouver une stratégie de jeu et créer une bonne assise défensive, ce qui va nous permettre de montrer un bon visage et aller le plus loin possible dans cette compétition.»
Et d'enchaîner: «Les joueuses sont motivées et décidées à donner le meilleur d'elles-mêmes, en plus nous tâcherons de ne pas décevoir la Fédération algérienne (FAF) qui nous a mis dans les meilleures conditions pour réussir.» Benstiti a souligné qu'il faudra «attendre le tirage au sort de la CAN-2024 pour confirmer la qualification des meilleurs troisièmes au 2e tour. Personnellement, je n'ai aucune préférence concernant la composition de notre groupe, surtout en présence de la Zambie, du Nigeria, et de l'Afrique du Sud (tenant du titre), et du Sénégal qui a beaucoup progressé. Nous devons gérer le tournoi d'une manière stratégique», a-t-il conclu.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours