{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Khenchela conserve son «khliî»

La tradition de sécher la viande du mouton du Sacrifice demeure une pratique bien entretenue et résiste au temps dans la commune d’El Mahmal, appelée également Tazghart dans la wilaya de Khenchela. Les femmes dans cette région, distante de 9 km au sud du chef-lieu de wilaya s’attellent, dès le troisième jour de la fête du Sacrifice à entamer l’opération de séchage de viande pour en faire du «khliî», ingrédient de base dans plusieurs plats traditionnels, notamment préparés en hiver. «La viande méticuleusement séchée qui est conservée dans des récipients en terre cuite, constitue un approvisionnement pour l’hiver et est à la base des plats traditionnels pour tous les membres de la famille, surtout ceux activant dans l’agriculture, pour se donner de l’énergie et résister au froid rude de la région de Tazghart.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours