{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Panique parmi les producteurs de lait

Après le refus de la laiterie fromagerie de Tesssala (Sidi Bel Abbès), filiale du Groupe Giplait, de réceptionner des quantités de lait contenant des résidus d’antibiotiques, livrées par certains collecteurs, une rumeur s’est propagée dans la profession faisant état d’une décision gouvernementale de réduire la production du lait cru. Ceci a suscité une réelle panique parmi les producteurs qui avaient imaginé un avenir pas rose du tout, compte tenu des dépenses qu’ils avaient déjà engagées pour produire leur lait. Giplait a vite fait de rétablir la vérité, en soulignant que le refus était motivé par l’existence de traces d’antibiotique dans le produit collecté. Et à l’opérateur public de rappeler qu’il n’a pas «cessé d’instruire ses filiales de sensibiliser les éleveurs et les collecteurs sur les conséquences sanitaires que peuvent engendrer les résidus contenus dans le lait de vaches malades ou traitées aux antibiotiques, sur les consommateurs».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours