{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Mama

Rétrospective sur la vie de Ahmed Malek

Le Musée public national d’art moderne et contemporain d’Alger avec la collaboration du Goethe-Institut d’Alger & Habibi Funk vous convie le samedi 22 juin à partir de 15h au vernissage, mais aussi à la table ronde portant sur la vie et le parcours du grand compositeur et musicien algérien Ahmed Malek dont le nom est intiment lié au film Omar Gatlato entre autres et dont l’artiste Paloma Colombe a consacré récemment un film.
Cet évènement qui se tiendra au Mama est baptisé «Planète Malek - Une Rétrospective». Pour info, Ahmed Malek est né le 6 mars 1932 à Bordj El Kiffan, Alger. Il était l’aîné de la famille avec trois frères et une sœur. Très jeune, il commence à travailler dans des usines pour aider son père à subvenir aux besoins de la famille.
La mère d’Ahmed Malek est morte quand il avait 12 ans. C’est à ce moment là qu’il décida de devenir musicien. Après avoir terminé sa scolarité, il s’inscrivit au conservatoire d’Alger. Très tôt il fut reconnu par ses pairs et gagna de nombreux prix internationaux et nationaux : le «premier Prix des arts et des lettres de la composition» en 1972, la médaille d’or au «Panafrican Festival» en 1976 et le «Prix du mérite national pour la composition musicale» en 1987. Pendant plusieurs décennies, il fut chef de l’orchestre de la Télévision algérienne et représenta le pays à plusieurs évènements internationaux comme les expositions universelles du Japon, Canada, Cuba et d’Espagne. Son nom Ahmed Malek n’est pas très connu en Algérie. Pourtant, beaucoup de ses musiques sont gravées dans la mémoire collective. Ses compositions ont fini par le transcender en termes de popularité. C’est dû en partie grâce à ses contributions pour de nombreux films algériens des années 1970 et 1980 et ses musiques sont profondément liées à l’âge d’or du cinéma algérien. Il a aussi composé pour des émissions de télévision et des pièces de théâtre. Il s’est toujours considéré comme ambassadeur de la culture algérienne, voyageant à travers le monde pour représenter son pays d’origine. Plus tard, il a enseigné au conservatoire d’Alger et fut le pionnier d’arrangements électro-acoustiques.
À la fin des années 1990 sa santé commençait à se détériorer. Ahmed Malek meurt le 24 juillet 2008 chez lui à El Mouradia, Alger, à l’âge de 76 ans en laissant ses deux filles. «Planète Malek – Une rétrospective» offre un aperçu inédit des archives d’Ahmed Malek collectées par ses filles Maya et Henya.
L’exposition met en valeur certains épisodes d’une vie singulière et hétéroclite à travers des photos de grande qualité - capturées par Danielle Berkmans, sa femme- plusieurs articles de journaux parlant de son travail, des documents contenant des interviews et extraits de films, sans oublier le documentaire « Planet Malek » produit début 2019.
En plus des objets exposés, les visiteurs sont invités à se plonger dans l’univers musical d’Ahmed Malek à l’aide des postes interactifs mis à disposition. L’exposition sera également accompagnée de projections publiques et de débats et tables rondes. l’expo sera visible jusqu’au 31 juillet 2019.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours