{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Thon rouge

L’Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019

Le quota de l’Algérie devrait dépasser 2 500 tonnes d’ici 2025, après une augmentation sensible de la réserve internationale du thon rouge.

L’Algérie devrait pêcher un quota de 1 437 tonnes de thon rouge, au titre de la campagne de pêche pour l’année 2019 qui débutera dimanche prochain, a déclaré hier, le directeur général de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Taha Hammouche. La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l`Atlantique (Cicta), a accordé à l’Algérie un quota de 1 445 tonnes en 2019, sauf que l’Algérie a pêché un quota de 8 tonnes dans des opérations non ciblées et qui sont vendues sur les marchés par les pêcheurs, a précisé Taha Hammouche. La quantité a été réduite pour respecter le système des quotas bien défini par la Cicta, selon Hammouche. En devise, la valeur du quota qui sera pêché entre le 26 mai et le 1er juillet s’élèvera à 14 millions d’euros et sera vendu dans le cadre d’une opération purement commerciale prise en charge par les armateurs. Les pays du voisinage, à l’instar de la Tunisie, l’Espagne, la Turquie et Malte sont les principaux clients achetant le thon pêché en Algérie, ainsi que d’autres pays possédant des fermes d’engraissement. Le responsable prévoit une augmentation du quota de l’Algérie qui devrait dépasser 2 000 tonnes en 2021 et 2 500 tonnes d’ici 2025, après une augmentation sensible de la réserve internationale du thon rouge. Dans ce contexte, Hammouche a indiqué que le quota de l’Algérie en thon rouge atteindra 1 655 tonnes d’ici 2020 contre 460 tonnes en 2016. Le quota mondial du thon est fixé après estimation de la réserve disponible en mer, par la Cicta qui répartit les parts sur les pays concernés par les campagnes de pêche. Pour Hammouche, l’Algérie a le droit de revendiquer l’augmentation de son quota de thon rouge à chaque fois que la réserve internationale augmente et la récupération des quotas perdus par l’Algérie, après 2010.
Pour sa part, le directeur du développement de la pêche, Omar Kaddour a fait état de 22 thoniers participant à la campagne, qui prendront le large, aujourd’hui à partir des ports de Annaba et d’Alger en direction de la zone, internationale de la pêche au thon rouge, comprise entre la Tunisie, les îles de Malte et la Sicile, en vue de se positionner sur les sites de pêche, avant le coup d’envoi de la campagne, qui sera lancée, dimanche prochain (le 26 mai).
Le nombre des thoniers participant à la campagne est passé de 14 navires à 22, en 2019.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours