{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’ANP accompagne le bac

Infatigable. C’est peu de dire que notre armée est sur tous les fronts. Le moindre événement qui peut avoir un retentissement sur la vie de la nation est scruté, soutenu, sécurisé par l’Armée nationale populaire. Ainsi et après avoir, selon un communiqué du MDN, «mis en place un ensemble de dispositions logistiques et technico-organisationnelles à l’effet de réunir les conditions favorables à la préparation, au déroulement et au suivi des épreuves du baccalauréat sur l’ensemble du territoire national», le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a aussitôt repris ses visites de travail et d’inspection qu’il consacre régulièrement depuis des années dans les Régions militaires du pays. Aujourd’hui, il est à la 3ème Région militaire à Béchar. Comme à chaque fois, inlassablement, il «supervisera un exercice tactique avec munitions réelles, qui s’inscrit dans le cadre de la clôture de l’Année de Préparation au Combat 2018-2019, et tiendra des réunions d’orientation avec les cadres et les personnels de la 3ème Région militaire » a annoncé, hier, un autre communiqué de l’institution militaire. Ce sont des visites «tournantes» qui sont ainsi rendues à toutes les Régions militaires. Pour maintenir la vigilance et la force opérationnelle de nos troupes. Dans un pays aussi vaste que l’Algérie, de telles tournées ne sont pas de tout repos. Pourtant, le général maintient son calendrier quelles que soient les circonstances. En plein mois de Ramadhan, comme en pleine canicule (hier, la température frôlait les 40° à Béchar), rien ne peut remettre à plus tard la vigilance. Bien au contraire, c’est dans ces moments particuliers que les tournées du chef d’état-major prennent plus de sens. Pour ceux qui suivent l’actualité, les visites d’inspection et de travail ainsi que les exercices militaires ont cours de manière régulière et touchent toutes les régions. Elles sont adaptées à la convergence du danger qui court le long de nos frontières tout en étant à l’intérieur même du pays. Au lieu de voir tous ces efforts déployés par notre armée comme une chance inouïe pour notre sécurité, certaines voix accusent cette même armée de s’immiscer dans le champ politique pour avoir seulement soutenu la justice dans la reconquête de sa liberté. Cette même armée qui soutient aujourd’hui l’organisation de l’ultrasensible épreuve du baccalauréat. C’est l’occasion de saluer bien bas nos vaillants soldats qui, sous la canicule, veillent sur nous !

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours