{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coupe du monde 2022: « C'est le début d'une nouvelle aventure »

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a estimé que les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, dont l'entame du second tour est prévue au mois d'octobre, marqueront une nouvelle aventure pour son équipe dont le chemin est long et compliqué, afin d'aboutir à une qualification à la phase finale du mondial au Qatar. "Avec le résultat du tirage au sort de cette Coupe du Monde tant attendue, c'est le début d’une nouvelle aventure. De ce groupe-là, ce que l’on peut dire c’est qu’on retrouve le Burkina Faso que nous avons croisé lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 avec ce fameux but de Madjid Bougherra qui nous propulse au Mondial, vers le Brésil", a indiqué Belmadi dans une déclaration au site de la FAF. Au second tour des éliminatoires du Mondial-2022, l'Algérie évoluera dans un groupe A, plutôt clément, avec comme adversaires le Burkina Faso, le Niger et Djibouti, selon le tirage au sort effectué mardi soir au Caire.

Interrogé sur les adversaires de la sélection algérienne, Belmadi a affirmé que le Burkina Faso est un sérieux client. " C'est vrai que l’équipe du Burkina Faso était absente lors de la dernière CAN 2019 en Egypte, mais pour avoir parlé à Kaboré, le capitaine de cette équipe, que j’ai rencontré à Marseille, il m'avait expliqué que sa sélection était malchanceuse en tombant dans un mauvais groupe où ils n'ont pas réussi à passer de justesse. Donc, ce sera le plus gros morceau, issu du chapeau 2. Ensuite, il y a le Niger et Djibouti, deux équipes sur lesquelles je n’ai pas d’informations précises". 59e au dernier classement mondial de la Fifa, les Etalons du Burkina Faso en l'absence de ses stars en retraite internationale, n'arrivent pas à s'imposer sur le continent africain. Quant au Niger, 112e au classement FIFA, et surtout Djibouti, 184e, les deux sélections restent des "petits poucets" africains et leur présence au second tour est  considérée comme une grande performance ." Chaque match sera évidemment une bataille. C’est une qualification en Coupe du monde qui est au bout. On fait preuve d’optimisme et on va déployer toutes nos forces et tout notre savoir-faire pour prétendre être premier de ce groupe avant de passer à la phase de barrages. Et comme je l’ai souvent dit, et je le répète, tout le monde est averti, le chemin est long et compliqué. Chaque match aura sa vérité, son histoire. Et chaque match sera préparé de la manière la plus minutieuse possible", a tenu à expliquer  BelmadiMême avec le titre continental obtenu en terre égyptienne, la sélection nationale, de l'avis de son sélectionneur fait preuve de beaucoup d'humilité et s'est remise au travail depuis. " Le titre africain doit être une force pour nous, un atout, et non pas une faiblesse en prenant ces matchs-là sans l’ambition nécessaire, et le sérieux qu’il faut. On a donc l’ensemble du groupe maintenant et on va devoir se mettre sérieusement au boulot afin d’approfondir nos connaissances par rapport à ces adversaires", a souligné le sélectionneur des Verts, assurant qu'il va falloir travailler sur ces adversaires-là, accroitre les forces de son groupe, et réduire ses faiblesses. Pour rappel, seule l’équipe classée première de chaque poule disputera l’ultime tour de qualifications pour le Mondial 2022. A la fin, cinq sélections seulement représenteront l’Afrique au Qatar.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré