{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Visas d’études pour les Algériens

L’Europe rallonge ses offres de bourses

17,6 millions d’euros supplémentaires pour augmenter ses offres de bourses pour les étudiants issus de l’Afrique.

Au moment où l’octroi des visas touristiques pour les Algériens est sujet à un durcissement, les étudiants, eux, sont appelés à rejoindre l’Europe en masse. C’est en tout cas, ce qu’a signifié l’Union européenne dans un communiqué, publié jeudi dernier. En effet, l’UE a annoncé avoir investi « 17,6 millions d’euros supplémentaires pour augmenter ses offres de bourses pour les étudiants issus de l’Afrique, dont les Algériens ». Plus de 8 500 étudiants et universitaires africains, dont des Algériens, pourront participer cette année au programme de mobilité éducative « Erasmus+ », soit une augmentation de 40 %. « Erasmus+ » est un programme de financement de l’Union européenne qui soutient des actions dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports, en faveur des pays du sud de la Méditerranée. L’Algérie, tout comme le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, la Palestine, la Jordanie, le Liban ou encore la Syrie et Israël peuvent participer au programme « Erasmus+ » en tant que pays partenaires depuis 2014.
« Cette augmentation du financement Erasmus+ est un pas de plus vers l’engagement pris par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, dans son discours sur l’état de l’Union de septembre 2018 à soutenir 35 000 étudiants et chercheurs africains d’ici à 2020 », indique la Commission européenne dans un communiqué. En plus de multiplier les possibilités de rencontres et de dialogue entre les étudiants et les jeunes chercheurs des deux rives de la Méditerranée, ce programme a pour objectif de donner aux étudiants la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité. La commission a en outre indiqué « qu’investir dans l’humain en investissant dans l’éducation et les compétences est l’une des pierres angulaires de l’Alliance Afrique-Europe, qui vise à donner une nouvelle dimension au partenariat entre l’UE et l’Afrique. Pour y parvenir, la Commission propose d’encourager l’investissement, d’attirer davantage d’investisseurs privés, de soutenir l’éducation et le développement des compétences pour renforcer l’employabilité, ainsi que de stimuler les échanges et d’améliorer le climat des affaires ». Il faut rappeler que « 313 jeunes étudiants issus de 33 pays africains ont bénéficié de bourses d’excellence pour les programmes de master conjoint Erasmus Mundus ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours