{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

6 mois plus tard... : Chronologie détaillée du hirak

Retour sur six mois de miracles

Le peuple «défonce» la camisole et saisit les rênes de l’Histoire. C’était le 22 février dernier,le jour où tout a basculé

Bourgeon de mars

27 mars 2019 : une autorité de souveraineté a émis une note à l’intention des services de la police de l’air et des frontières (PAF), portant sur l’interdiction d’une centaine de personnalités soupçonnées d’enrichissement illicite, corruption et d’abus de pouvoir de quitter le pays, rapporte la même source.
30 mars 2019 : le patron de l’Etrhb et ex-président du FCE, Ali Haddad, a été interpellé, dans la nuit de samedi 30 mars à dimanche 31mars, au niveau du poste frontalier d’Oum Tboul, alors qu’il se dirigeait vers la Tunisie.

Les gros poissons d’avril

1er avril 2019 : 110 personnalités sont interdites de quitter le pays qui vit en ce moment des heures troubles. Mais un autre homme d’affaires proche de la famille Bouteflika, Réda Kouinef, a réussi à prendre le large le 20 février dernier, soit deux jours avant la première marche du 22 février. Il se trouve selon les dernières informations aux Emirats arabes unis (UAE)
1er avril 2019 : l’homme d’affaires et ancien président du Forum des chefs d’Entreprise (FCE), Ali Haddad, vient d’être présenté devant le procureur de la République du tribunal d’El Kala.
1er avril 2019 : le désormais ex-vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, a été limogé seulement trois semaines après son rappel au gouvernement pour gérer avec le Premier ministre Noureddine Bedoui la situation qui prévaut en Algérie .
6 avril 2019 : le chef de l’Armée, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a décidé le limogeage des chefs de la sécurité intérieure et celui de la sécurité extérieure, les généraux Abdelkader et Bendaoud.
6 avril 2019 : «le journaliste Abane Meziane, reporter à El Watan Week-end, a été arrêté à la Grande Poste à Alger par des éléments de la Dgsn , Il était chargé de couvrir le rassemblement des artistes.
22 avril 2019 : la brigade des investigations de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Alger a procédé à l’arrestation du P-DG du groupe Cevital, Issad Rebrab, et des frères Kouninef, hommes d’affaires, pour leur implication supposée dans des affaires de corruption.
23 avril 2019 : le chef de l’Etat Abdelkader Bensalah a mis fin, aux fonctions du P-DG de Sonatrach Abdelmoumene Ould Kaddour

Mai : le printemps du peuple

4 mai 2019 : Saïd Bouteflika a été arrêté, le samedi 4 mai, par les services de sécurité du renseignement militaire. Saïd, les généraux Tartag et Toufik sont auditionnés par les services de la Dgsi, dans le cadre de l’enquête sur leurs activités.
5 mai 2019 : le tribunal de Tipasa a condamné le sénateur Boudjouher Malik (RND), poursuivi dans une affaire de corruption, à une peine de sept ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars, alors que les deux autres prévenus ont été acquittés.
7 mai 2019 : l’ex-directeur général de la résidence d’État du Club des pins et de Moretti, de la SIH (Société d’investissement hôtelier), Abdelhamid Melzi a été placé en détention provisoire
9 mai 2019 : Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), a été placée en détention provisoire par le tribunal militaire de Blida. dans le cadre de l’affaire Saïd Bouteflika et les généraux Toufik et Tartag.
12 mai 2019 : le général à la retraite, Hocine Benhadid, a été placé, ce dimanche 12 mai 2019, en détention provisoire par le tribunal de Sidi M’hamed,
14 mai 2019 : le général à la retraite, Khaled Nezzar, a été entendu par le tribunal militaire de Blida dans l’affaire de l’arrestation de Saïd Bouteflika et des deux généraux des renseignements.

Juin : semences d’un été chaud

12 juin 2019 : l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a été mis en détention provisoire par le juge d’instruction désigné par la Cour suprême
12 juin 2019 : le général à la retraite, Ali Ghediri, a été arrêté dans à son domicile à Ouled Fayet à l’ouest d’Alger,
13 juin 2019 : le juge d’instruction près la Cour suprême a ordonné, le placement de Abdelmalek Sellal en détention provisoire.
13 juin 2019 : l’ancien ministre du Commerce, Amara Benyounès, a été placé, jeudi 13 juin 2019, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près la Cour suprême. Il a été transféré à la prison d’El Harrach.
15 juin 2019 : la justice algérienne s’apprête à lancer un mandat d’arrêt international contre l’ancien ministre de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb,
16 juin 2019 : l’ancien ministre des Transports Amar Tou à été placé, dans l’après-midi de dimanche 16 juin, sous contrôle judiciaire après son audition par le juge d’instruction près la Cour suprême, rapportent plusieurs sources médiatiques.
16 juin 2019 : l’ancien ministre des Finances Karim Djoudi, a été placé, sous contrôle judiciaire après être entendu par le juge d’instruction près la Cour suprême dans le cadre d’enquêtes sur la corruption,
17 juin 2019 : le juge d’instruction près la Cour suprême a ordonné, le placement sous contrôle judiciaire de l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh, et l’ancien wali d’El Bayadh, Djamel Khanfar.
17 juin 2019 : le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné la mise en détention des frères Oulmi, de cinq cadres du ministère de l’Industrie ainsi que de l’ancien P-DG du Crédit Populaire d’Algérie, Omar Boudiab, dans l’affaire Sovac.
29 juin 2019 : le directeur de Kia Motors Algérie, Hassan Larbaoui, a été placé sous mandat de dépôt, ainsi que le directeur des filiales du groupe suivi de six personnes du ministère de l’Industrie.

Moissons de juillet

3 juillet : Ahmed Mazouz,
P-DG du Groupe automobile Mazouz,a été placé en détention provisoire, et mis sous mandat de dépôt par le procureur du tribunal de Sidi M’hamed à Alger.
4 juillet 2019 : l’homme d’affaires Ahmed Mazouz, patron du groupe qui porte son nom, et le fils de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, ont été placés sous mandat de dépôt
5 juillet 2019 : Abdelghani Hamel, 64 ans, ainsi que deux de ses enfants ont été placés en détention provisoire par le juge d’instruction de Sidi M’hamed.
7 juillet 2019 : Djamel Ould Abbès, ex-secrétaire général du parti FLN et ancien ministre, a été placé dimanche en détention préventive, par le juge d’instruction près la Cour suprême.
8 juillet 2019 : Ancien ministre de la Solidarité nationale, et ex-sénateur Saïd Barkat est placé en détention provisoire, et sera transféré à la prison d’El Harrach le lundi 8 juillet après avoir été entendu par le juge d’instruction près la Cour suprême.
11 juillet 2019 : le directeur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (Oaic) Mohamed Belabdi a été limogé et 45 minoteries ont été fermées pour violation de la réglementation en vigueur
12 juillet 2019 : l’ex-ministre algérien des Travaux publics et ancien préfet Abdelghani Zalène a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction devant lequel il a comparu.
14 juillet 2019 : le juge enquêteur près la Cour suprême a ordonné, le placement de l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi en détention provisoire à la prison d’El Harrach.

15 juillet 2019 : le directeur général de l’Office national algérien du tourisme (Onat) a été démis de ses fonctions, le lundi 15 juillet 2019, par le Premier ministre Noureddine Bedoui.
16 juillet 2019 : le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a également été placé, sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près la Cour suprême, en qualité d’ancien wali de Tissemsilt.
19 juillet 2019 : le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed a placé, sous mandat de dépôt le P-DG du groupe Ival, Mohamed Baïri. Il a été incarcéré à la prison d’El-Harrach,
23 juillet 2019 : le parquet d’Alger a ordonné une enquête pour corruption contre l’ex-ministre de la Justice, Tayeb Louh, qui fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national .
23 juillet 2019 : le chef de l’État, Abdelkader Bensalah, a mis fin aux fonctions de trois généraux-majors. Il s’agit du général-major Saïd Boucenna, chef d’état-major de la 2e Région militaire, du général-major Amar Bouafia, commandant adjoint de la 3e RM et du général-major Abdelwahab Cherairia, commandant adjoint de la 4e RM.
24 juillet 2019 : le conseiller enquêteur près la Cour suprême a décidé de placer, Mohamed Meziane, ex-P-DG de Sonatrach, sous contrôle judiciaire.
28 juillet 2019 : des poursuites judiciaires ont été entamées, par le juge d’instruction de Tipasa, à l’encontre de trois ex-walis de la wilaya, annonce la cour de justice de Tipasa.
31 juillet 2019 : le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, a limogé, le ministre de la Justice Slimane Brahmi, et a nommé Belkacem Zeghmati en tant que nouveau ministre de la Justice.

Août des premiers bilans

8 août 2019 : le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a ordonné le placement en détention provisoire du gérant du Groupe Condor, Abderrahmane Benhamadi, et de 11 autres prévenus.
8 août 2019 : le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a procédé, à un mouvement, dans le corps de la magistrature ayant touché 35 présidents de cours de justice.
15 août 2019 : le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a décidé de limoger le procureur général du tribunal de Tlemcen de ses fonctions ainsi que deux juges exerçant à Tiaret et El Harrach.
16 août 2019 : le procureur général près la Cour suprême a placé l’ancien wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire avec retrait de ses deux passeports (ordinaire et diplomatique) et l’obligation de se présenter une fois par mois devant le juge d’instruction.
16 août 2019 : Le conseiller instructeur près la Cour suprême a ordonné le placement en détention provisoire de l’ex-wali de Tipasa Ghelai Moussa.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours