{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Episode caniculaire dans plusieurs régions

Le sud du pays suffoque

Cette vague de chaleur exceptionnelle en début d’été, se poursuivra encore dans les mêmes régions, d’après le dernier BMS émis par l’ONM, publié hier.

Ça chauffe dans les régions du pays ! Une période de canicule particulièrement intense, touche les wilayas du Sud et de l’Est, depuis le 23 juin dernier. Les températures ont affiché des hausses record, dépassant parfois les 44 degrés. Comme avait alerté un bulletin météo spécial (BMS) publié au début de la semaine, c’est sous un soleil de plomb que les citoyens des régions concernées ont essayé de vaquer à leurs occupations. « Des températures caniculaires atteignant ou dépassant 48° C sont prévues sur les wilayas d’El-Oued, de Ouargla et de Biskra », avait-on annoncé. L’Office national de la météorologie (ONM) avait encore indiqué que « des températures caniculaires de l’ordre de 40° C à 44° C sont prévues dans plusieurs wilayas de l’est du pays. Il s’agit des wilayas de Mila, Constantine, Guelma, M’sila et la partie sud des wilayas de Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba et El Tarf ». Cette vague de chaleur exceptionnelle pour un début d’été, se poursuivra encore dans les mêmes régions, d’après le dernier BMS émis par l’ONM, publié hier. Les wilayas du centre du Sahara, du Sud et les Oasis sont concernées, à l’image d’El-Oued, Ouargla, Tamanrasset et Adrar. Les habitants de ces territoires devront adopter les bons gestes pour éviter les risques que peut engendrer une forte exposition à de telles chaleurs. Ces précautions doivent être prises particulièrement par les personnes vulnérables comme les personnes âgées, les enfants ou encore celles soufrant de maladies chroniques. Il faut dire que dans certaines wilayas du Sud, la chaleur a été telle que les horaires de travail ont été spécialement aménagés. Cette mesure a été appliquée sur instruction du Premier ministère. « En raison des fortes chaleurs qui sévissent dans les wilayas du Sud durant l’été, il a été décidé, à titre exceptionnel , d’adopter des horaires de travail aménagés, de 6h30 à 13h30, en vue de garantir le bon fonctionnement des établissements et des administrations publics, et le bien-être des populations de ces wilayas, pour la période s’étalant du 21 juin au 31 août 2019 », a-t-il indiqué dans son communiqué. Il est vrai que les effets négatifs de ces chaleurs se répercutent sur le rendement des travailleurs. La productivité en prend par conséquent un sérieux coup. Evidemment, cette hausse des températures n’est pas si inaccoutumée dans ces régions-là. Des périodes caniculaires sont régulièrement enregistrées chaque année, pendant cette saison. Au mois de juillet 2018, une vague de chaleur avait sévi sur les régions du Sahara central, du Sud oasis, ainsi que sur la wilaya de Tindouf, où les températures avaient atteint et dépassé localement 48 degrés. La wilaya d’Adrar, qui est l’un des points les plus chauds de la planète, avait d’ailleurs enregistré un pic de chaleur de 62°C, un record. Par ailleurs, en ce qui concerne les wilayas du Nord, les températures ressenties varient d’une wilaya à l’autre. Si à Alger elles restent clémentes en affichant 31 °C dans la journée et beaucoup moins dans la soirée, les wilayas de Tizi Ouzou ou de Béjaïa, les températures pourront atteindre et dépasser les 40 °C.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours