{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Algérie-Sénégal, aujourd’hui à 18h

Choc des favoris

La finale des favoris du groupe C connaîtra bien des duels entre techniciens et joueurs «stars», qui se connaissent bien.

Dans le groupe « C » de cette CAN-2019 en Egypte, la deuxième journée prévue aujourd’hui au stade du 30-Juin au Caire, opposera, d’une part, les deux équipes vainqueurs du premier match, ainsi que les deux perdants, d’autre part, dans deux chocs qui éclairciront quelque peu la situation au sujet de la qualification aux huitièmes de finale, dans cette compétition qui se poursuivra jusqu’au 19 juillet prochain. Ainsi, les sélections algérienne et sénégalaise ont assez facilement dominé leurs adversaires respectifs, le Kenya et la Tanzanie, sur le même score (2-0) lors de leur entrée en lice dans cette compétition dimanche dernier. Aujourd’hui, les deux équipes favorites de ce groupe voudront l’emporter pour se rapprocher de la qualification dans ce match qualifié, à juste titre d’ailleurs, « de finale du groupe ». Ce choc entre deux vieilles connaissances attire bien l’attention des puristes de la balle ronde au vu des individualités, qui composent ces deux formations bien connues à l’échelle continentale. Dans l’histoire, ces deux sélections se sont affrontées 19 fois. L’Algérie mène largement avec 11 victoires contre 3 seulement pour le Sénégal et 6 matchs nuls. La sélection algérienne progresse bien depuis l’arrivée du sélectionneur Djamel Belmadi et les joueurs gagnent de plus en plus de la confiance. Moins d’une année depuis l’arrivée de Belmadi à la tête de la barre technique des Verts, en remplacement de son compatriote, Rabah Madjer, l’ex-international algérien a bien réussi où ses prédécesseurs ont échoué : restaurer un nouvel état d’esprit de gagneurs et redonner de l’âme à l’équipe. Lors de la première journée du groupe dans cette CAN-209, les joueurs de Belmadi se sont logiquement imposés contre le Kenya (2-0). Aujourd’hui, les férus des Verts s’attendent à voir leur équipe beaucoup plus conquérante et surtout solide et efficace. La ligne d’attaque des Verts a montré son efficacité bien qu’il manque encore cet opportunisme dans la conclusion avec ces innombrables occasions ratées, surtout devant cette faible équipe kenyane. Ce match contre le Sénégal tombe à point nommé pour évaluer la forme réelle de l’équipe. Face à des joueurs sénégalais bien plus expérimentés que les Kenyans et surtout bien malicieux, M’bolhi et surtout sa défense se doivent d’être au top sous peine de se voir battre par le favori numéro un de cette poule. Et le plus grand souci de Belmadi face au Sénégal est de trouver ce « créateur » et maître du jeu qui pourrait distiller de vraies balles à un Bounedjah, fer de lance, efficace, mais qui souffre du manque de balles. Le milieu de terrain sera donc le « cœur » de cette explication entre vieilles connaissances. Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, dira au sujet de Belmadi que « C’est un ami, on a grandi ensemble dans le même quartier à Paris. Aujourd’hui, c’est une longue histoire entre les deux sélections qui se retrouvent pour la troisième fois consécutivement. Bien entendu, l’Algérie est le favori de cette CAN. L’Algérie est en train de se bonifier avec l’arrivée de Belmadi et ce sera une belle bataille », a conclu le sélectionneur des Lions de la Terranga. De son côté, le sélectionneur des Verts, Belmadi, déclare que « Mon ami Aliou Ciss doit assumer ce rôle de favori. Ce sera un match difficile face au Sénégal qui est le favori de cette CAN et dernier mondialiste. Il y aura l’entrée de Sadio Mané. Ce sera difficile, mais on est bien prêt pour gagner et assurer la qualification aux huitièmes de finale », a conclu Belmadi. Sur le plan des individualités, du côté algérien, on retrouve bien évidemment les habituels cadres algériens à l’image du gardien M’Bolhi (Al-Ettifaq), des défenseurs Atal (Nice), Mandi (Betis Séville) et Bensebaïni (Rennes), du milieu Bennacer (Empoli) et des attaquants Mahrez (Manchester City) et Feghouli (Galatasaray) et Bounedjah, sans oublier Bellaili. Le sélectionneur a été contraint d’effectuer des choix forts lors de la 1re journée puisqu’il a laissé sur le banc Zeffane (Rennes), Abeid (Dijon), Ounas (Naples), Brahimi (Porto) ou encore Delort (Montpellier). Quant au côté sénégalais, le solide défenseur Salif Sané est forfait pour cette rencontre après s’être blessé lors du 1er match. Positionné à gauche de la défense, le Bordelais Sabaly a une fois de plus rendu compte de sa polyvalence en livrant une très belle prestation. Le roc de Naples Koulibaly est, lui, le véritable taulier de la défense. Le gardien Mendy (Reims), le milieu Gueye (Everton), l’ailier Sarr (Rennes) et l’attaquant Niang (Rennes) devraient être reconduits tandis que la star Mané (Liverpool) pourra débuter la compétition après avoir purgé sa suspension. Enfin cette affiche Algérie-Sénégal met aux prises les meilleures équipes du groupe avec leurs « stars » mondiales et le vainqueur prendra une belle option sur la 1re place. Un nul ferait durer le suspense quant aux noms des qualifiées aux huitièmes de finale à la dernière journée de ce groupe prévue le 1er juillet prochain, soit 4 jours avant la double fête de l’Indépendance de l’Algérie et de la jeunesse algérienne…

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours