{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

ULCÈRE DU PIED DIABÉTIQUE

La moitié des amputés n’échappe pas à la mort

Beaucoup de malades diabétiques souffrent et se font amputer le pied parce qu´ils ne trouvent pas le médicament Heberprot-P. C´est ce qu´a indiqué M.Chébila, représentant du Laboratoire algérien de développement pharmaceutique, LAD Pharma. «On ne le trouve ni dans les hôpitaux ni dans les pharmacies», a-t-il déploré lors d´une rencontre organisée hier, sur l´ulcère du pied diabétique.
Cette situation pénalise, dit-il, très gravement le diabétique. M.Chébila explique qu´un retard énorme est accusé pour une simple extension d´enregistrement du médicament Heberprot-P aux officines pharmaceutiques. Ce médicament essentiel, qui a déjà obtenu sa décision d´enregistrement au mois de mai 2008, est produit en Algérie et permet de traiter l´ulcère du pied diabétique et surtout d´éviter le lourd handicap dû à l´amputation. Ce retard dure depuis le 13 mai 2009. «Malgré la disponibilité de ce médicament au niveau des stocks de LAD Pharma, les hôpitaux publics ne réagissent pas. Malheureusement, ce produit n´est pas utilisé au niveau des cliniques privées», a-t-il relevé et de poursuivre: «C´est pourquoi LAD Pharma a formulé sa demande d´extension d´enregistrement aux officines. Un tel médicament induit une économie énorme à l´hôpital en lui évitant la prise en charge de l´amputation». L´intervenant sollicite ainsi le ministère de la Santé pour la régularisation de cette situation.
De son côté, le Pr Sekkal, chef de service diabétologie au CHU de Bab El Oued, a avancé que sur les 34% des malades diabétiques enregistrés au niveau de son service, 12% à 20% sont touchés par le pied diabétique. Aussi, les diabétiques totalisent 70% des personnes hospitalisées. Le pied diabétique représente 69% de la totalité des traitements. Le Pr Bouayad a, pour sa part, beaucoup insisté sur la prévention du pied diabétique qui «piétine encore chez nous».
Etayant ses propos, il indique que 50% des amputés sont des diabétiques, 50% des amputés diabétiques meurent dans les 5 ans qui suivent l´opération chirurgicale et 15% des amputés développent un ulcère du pied. Pourtant, selon ce spécialiste, une prise en charge multidisciplinaire évite à 80% une amputation. Il est à souligner qu´en Algérie, le diabète touche 3,6 millions de personnes dont 8% à 10% des personnes âgées de plus de 30 ans, soit environ 1,5 million.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré