{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

POUR CONVAINCRE LES DIABÉTIQUES DE NE PAS OBSERVER LE JEÛNE

Les médecins en appellent aux imams

Des dizaines de malades sont morts à cause du jeûne pendant le mois sacré du Ramadhan.

En Algérie, plus de la moitié des personnes diabétiques non autorisées à jeûner pendant le mois sacré du Ramadhan ne respectent pas la décision de leur médecin. C´est ce qu´a révélé, hier, le professeur Boudiba, chef de service de diabétologie au CHU Mustapha Bacha. Il était invité à une rencontre organisée par les laboratoires Novo Nordisk sur le diabète et Ramadhan) au forum d´El Moudjhid. En effet, de nombreuses personnes atteintes de diabète insistent pour jeûner pendant le Ramadhan malgré leur état critique.

Le diabète par les chiffres

Le diabète touche 285 millions de personnes dans le monde. On estime à 440 millions le nombre de diabétiques dans 20 ans, soit plus de 7 millions supplémentaires chaque année. Cette maladie emporte presque 4 millions de vies humaines. Toutes les 10 secondes, deux personnes développent le diabète dans le monde et une personne en meurt. Il existe deux types de diabète: type 1 appelé également «diabète insulinodépendance» et dû à l´absence de sécrétion d´insuline par les cellules du pancréas. Le diabète de type 2 appelé «diabète non-insulinodépendance» apparaît de façon très insidieuse. Il se caractérise par la diminution de la sécrétion d´insuline associée à une mauvaise utilisation de celle-ci par les cellules du corps humain.

Le Pr Boudiba a soulevé cette question importante au vu de ses graves conséquences sur la santé du malade. «C´est très difficile de convaincre le malade de ne pas observer le jeûne pendant ce mois sacré alors que son état ne le permet pas», souligne le professeur. Pour illustrer ses dires, il avance les résultats d´une étude réalisée par Epidiar (Epidemiology of diabètes and Ramadan) sur la population générale. L´étude qui a impliqué 12.243 personnes atteintes de diabète vivant dans 13 pays musulmans dont l´Algérie, a révélé que plus de 60% des patients diabétiques jeûnaient pendant le Ramadhan dont 50% des insulinodépendants, a indiqué l´intervenant. Sur la base d´une prévalence mondiale de 4,6%, près de 50 millions de musulmans diabétiques dans le monde jeûnent. Des dizaines de malades ont perdu la vie, en Algérie, pendant le mois de Ramadhan à cause de cette situation, regrette, de son côté M.Boucetta, président de la Fédération algérienne des associations de diabétiques. Pour le Pr Boudiba, le problème réside dans le poids spirituel de la question. «Les imams ont un rôle important de sensibilisation à jouer dans ce sens», soutient l´intervenant qui pense aussi qu´il faut changer les mentalités dans la société algérienne pour réussir à vulgariser cette question aux malades. Le conseiller religieux, le Pr Benredouane estime, pour sa part, que c´est le côté psycho-social du diabétique qu´il faut plutôt étudier. «Il est important que les malades soient conscients des risques potentiels associés au jeûne», insiste l´intervenant. Parmi les complications potentielles liées au diabète provoquées par le jeûne, on cite la thrombose, l´hyperglycémie et l´hypoglycémie. On estime que cette dernière est la cause de 4% des décès chez les diabétiques de type 1, selon Mahmoud Ashraf Ibrahim, diabétologue consultant et directeur du Centre égyptien du diabète. En Algérie, le diabète se développe à un taux alarmant. Selon les dernières évaluations de la Fédération internationale du diabète, environ 7,3% de la population adulte souffre de cette maladie. Au total, 3 millions de personnes sont atteintes actuellement ou risquent de développer un diabète. Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation et de prévention «Diabète et Ramadhan», Novo Nordisk a créé des unités mobiles qui seront mises à la disposition des personnes diabétiques sur le territoire national. L´objectif est de susciter une prise de conscience sur la maladie. A noter que Novo Nordisk Algérie, créé en 1994, mène de nombreuses actions de prévention du diabète.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré