{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tenu en échec à domicile par l’AS Aïn M’lila

Le Mouloudia rate ses débuts

Le MC Alger a surpris ses supporters en ratant ses débuts en championnat, étant tenu en échec par l’AS Aïn M’lila au stade du 5-Juillet, affichant ainsi un niveau bien médiocre.

Avec le retour de son ancien entraîneur français, Bernard Casoni, à la barre technique et l’arrivée de 13 joueurs, dont l’attraction estivale, Abdelmoumen Djabou, (ex-ES Sétif), les supporters du Mouloudia s’attendaient à voir une équipe des Vert et Rouge bien convaincante face à une équipe de l’AS Ain M’lila sans sou, en témoigne le fait qu’il n’y avait aucun sponsor sur son maillot. Mais sur le terrain du stade olympique, les fans du vieux club de la capitale ont été déçus de par la prestation de leur équipe, qui n’a pu ouvrir la marque et trouver la faille qu’à 10 minutes de la fin de la partie ! On s’attendait donc à voir une équipe du Mouloudia frapper un grand coup d’entrée pour impressionner ses adversaires, mais l’ASAM ne l’entendait pas de cette oreille et lui a donné un véritable cours de gestion de match. Sur le terrain, on avait bien appréhendé ce duel déséquilibré sur le papier entre le club le plus riche du championnat face à un des Petits Poucets, qui souffre du manque de manne financière. Pourtant, les joueurs de l’ASAM se sont échauffés sous les sifflets des supporters du MCA. Mais cela n’a pas eu de pression sur les joueurs du coach Aït Djoudi. Casoni a effectué une mini-révolution dans son «Onze» rentrant en alignant pas moins de cinq nouvelles recrues. Il a mis sur le banc, entre autres, Allati, Benaldjia, Bourdim, Chafai, Ouertani et Rooney. Et les Vert et Rouge ont débuté la partie avec prudence alors que leurs fans s’attendaient à voir leur équipe afficher un tout autre visage. Et c’est ce qui, au fil des minutes, donnait plus de confiance aux joueurs du coach, très expérimentés dans ce genre de match, Aït Djoudi. Djabou, Derrardja et Nekkache, pour ne citer que ceux-là, ont brillé par le nombre d’occasions ratées d’une manière que nul n’arrivait à expliquer. Pis, dans le temps additionnel de la première période, Ziad a même frôlé l’exploit d’ouvrir la marque devant un Chaâl qui a sauvé son équipe d’un but tout fait. De retour des vestiaires, la bataille fait rage au milieu du terrain entre les Mouloudéens qui veulent, coûte que coûte, ouvrir la marque et des visiteurs très volontaires et décidés à tenir en respect leurs vis-à-vis. Djabou tente quelques actions, dont il connaît les secrets, mais elles n’ont rien apporté devant la résistance de la défense et du gardien de but de l’ASAM. Le MCA domine bien le jeu, mais cette domination s’avère stérile. On s’acheminait vers un score vierge lorsque Derrardja est contré par un défenseur et c’est le penalty. Derrradja exécute la sentence, le gardien de but Hadji dévie le cuir, mais le joueur mouloudéen a bien suivi l’action pour mettre la balle au fond des filets à 10 minutes de la fin de la rencontre. Mais instinctivement, la réaction des visiteurs apporte ses fruits. La joie des Vert et Rouge n’a finalement été que de courte durée. Sam se trouve au milieu de trois défenseurs du MCA, mais cela ne l’a pas empêché d’effectuer une demi-volée pour envoyer le cuir à l’intérieur de la cage du gardien de but Chaâl et c’est l’égalisation (82’). Le reste du temps ainsi que les 4 minutes de temps additionnel n’ont pas permis à l’une ou à l’autre équipe de changer le score et c’est sur un score de parité que les deux équipes se quittent. Deux points précieux perdus pour le MCA et un point précieux de gagné pour les gars de Aïn M’lila. A la fin de la partie, Casoni affirme ne vouloir retenir que les choses positives de cette rencontre, en étant agréablement surpris par le visage de son équipe. C’est, sûrement, parce qu’il veut évaluer la complémentarité entre les joueurs qui jouent pour la première fois ensemble dans un match officiel après le mouvement qu’a connu le mercato d’été. Et dire que les supporters du MCA réclament le titre ! Par contre, Ait Djoudi est bien satisfait de la prestation de ses joueurs en indiquant : « Nous avons pris un précieux point. Je pense que dans l’ensemble de la partie nous avons mérité ce résultat réalisé. » Et au coach de conclure en évoquant indirectement la situation difficile que traverse son équipe en déclarant : «Je souhaite que les autorités locales nous viennent en aide.»

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours