{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Afrique du Sud

Mothiba, en mode puncheur pour les Bafana Bafana

Lebo Mothiba, qui avait disputé les JO-2016 de Rio avec la sélection Espoirs, prépare son premier grand rendez-vous international avec les Bafana Bafana.

«A l’entraînement, ça joue comme Barcelone»: la comparaison osée revient à Lebo Mothiba, qui pense que l’Afrique du Sud peut être «la surprise» de la CAN. Mais lui ne se voit pas en artiste: «Moi je suis là pour me battre avec les défenseurs». Avec dès aujourd’hui la Côte d’Ivoire, vainqueur de la compétition en 2015, le Maroc entraîné par Hervé Renard, et la Namibie dans une moindre mesure, les Bafana Bafana de Mothiba, auront déjà fort à faire pour sortir du groupe D et atteindre les quarts de finale qu’ils n’ont plus disputés depuis 2013 lorsqu’ils avaient accueilli la compétition. «Ça va être difficile mais quand on voit jouer l’équipe, la façon dont elle est capable de conserver le ballon, ça ressemble au football espagnol, vraiment je suis confiant», annonce le souriant attaquant de Strasbourg qui va disputer sa première CAN à 23 ans.
Arrivé à Lille en 2014 en provenance de l’académie Diambars de Johannesbourg pour finir sa formation, Mothiba a rejoint fin août 2018 Strasbourg, avec qui il a gagné la coupe de la Ligue française et inscrit 9 buts la saison passée.
Il compte même un dixième but en Ligue 1 si on rajoute celui marqué avec Lille avant son transfert. En sélection depuis mars 2018, le buteur sud-africain a déjà marqué quatre fois en six matchs durant les éliminatoires et ainsi permis à l’Afrique du Sud de terminer deuxième de son groupe derrière le Nigeria, sans perdre un seul match.
Des Diamabars à Starsbourg
«En Afrique du Sud, on ne dispose pas de profil comme lui. C’est un buteur naturel et on espère qu’il fera une longue carrière internationale», avait expliqué le sélectionneur Stuart Baxter, présent à Strasbourg en décembre.
«On a beaucoup de joueurs rapides et techniques. Moi, je suis là pour me battre avec les défenseurs, garder la balle et faire jouer mes coéquipiers.
J’apporte quelque chose de nouveau», a précisé Mothiba qui totalise 15 buts en 49 matchs de L1. «Buteur naturel» A Strasbourg, Mothiba a marqué 7 fois après seulement 12 journées puis a piétiné après la trêve. «Il ne faut pas oublier qu’il n’a que 23 ans et pas une expérience folle de la L1. Il a moins scoré mais il a été un «supersub» et s’est procuré des occasions. C’est un garçon capable de marquer une dizaine de buts sur une saison», a confié l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey. Forcément le coach sait qu’il peut perdre son attaquant cet été, surtout s’il brille en Egypte. Courtisé notamment par des clubs anglais, le Sud-Africain, acheté 4 millions d’euros, a vu sa cote grimper. En attendant, Lebo Mothiba, qui avait disputé les JO-2016 de Rio avec la sélection Espoirs, prépare son premier grand rendez-vous international avec les Bafana Bafana, qui n’ont gagné la CAN qu’une seule fois, à domicile en février 1996. Quelques jours seulement après la naissance de l’attaquant...

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours